PARTAGER

L’armée turque a annoncé vendredi soir avoir pris le pouvoir en Turquie. Mais dans une allocution télévisée, le président Erdogan assure que ce coup de force militaire serait mis en échec.

 

23h39 Les putschistes en difficulté selon un membre du gouvernement

 Les militaires putschistes qui disent avoir pris le pouvoir en Turquie se sont emparés de quelques chars et ont ordonné à leurs hommes de prendre positions dans les rues mais ils en ont été incapables dans de nombreux secteurs, a assuré un membre du gouvernement turc.

L’insécurité va probablement se poursuivre pendant 24 heures, mais pas au-delà, a-t-il ajouté.

23h31 L’Iran exprime « sa grande inquiétude »

Le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, a exprimé la « grande inquiétude » de l’Iran, pays voisin de la Turquie, après le coup d’Etat en cours dans ce pays, a rapporté le site du gouvernement iranien.

« Nous exprimons notre grande inquiétude devant les événements qui sont en train de se produire en Turquie. La stabilité, la démocratie et la sécurité des Turcs sont une priorité », a affirmé Javad Zarif en soulignant « la nécessité de préserver l’unité » dans ce pays.

23h24 « Pas de raison de s’inquiéter » selon un commandant des forces loyalistes

 Selon l’agence Anadolu, le commandant de la première armée, Ümit Dündar, déclare que les putschistes représentent « un petit groupe au sein du commandement de la première armée. Il n’y a pas de raison de s’inquiéter, nous prenons actuellement les mesures nécessaires avec ceux qui ne les ont pas rejoints et agissent dans la chaîne de commandement. »

23h15   Des chars ouvrent le feu autour du parlement

 Selon l’agence de presse Reuters, le parlement turc est encerclé par des chars qui ont ouvert le feu.
Pendant ce temps, des tirs auraient été entendus à l’aéroport d’Istanbul.

23h05 Mogherini appelle au « respect des institutions démocratiques »

 La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a appelé  à la « retenue » et au « respect des institutions démocratiques » en Turquie, où le pouvoir en place dénonce une tentative de coup d’Etat.
 « En contact constant avec la délégation de l’UE à Ankara et Bruxelles depuis la Mongolie (où la Haute représentante se trouve pour un sommet UE-Asie, ndlr). Appel à la retenue et au respect pour les institutions démocratiques », a publié Federica Mogherini sur le réseau social Twitter.

23h00 Des magasins d’Istanbul dévalisés

 Selon une journaliste sur place, des habitants d’Istanbul dévalisent des magasins en Turquie.
 Une violente explosion a été entendue à Ankara, selon l’Agence française de presse. Des jets et des hélicoptères survolent la capitale. On ignorait dans l’immédiat la raison de cette explosion.
Selon Reuters, qui cite des témoins, un hélicoptère de l’armée aurait ouvert le feu en survolant la capitale turque.

22h50 Erdogan appelle les Turcs à descendre dans la rue pour résister

 Dans une allocution à la télévision diffusée via l’application de visioconférence FaceTime, le président Erdogan a décidé de s’adresser à la nation pour dénoncer le « soulèvement d’une minorité au sein de l’armée ». « Je ne pense absolument pas que ces putschistes réussiront » a ajouté l’homme fort de la Turquie. Il appelle les Turcs à descendre dans les rues pour résister à la tentative de coup d’état.

22h39 La chaîne publique TRT a cessé d’émettre

 Selon une dépêche de l’agence de presse Reuters, la chaîne de télévision publique turque TRT a cessé d’émettre.

22h30 L’armée coupe les ponts à Istanbul

STRINGER/Reuters

MURAD SEZER/Reuters

STRINGER/Reuters

« Un conseil de paix » dirige désormais la Turquie

 Le présentateur de la chaîne publique TRT, qui dit lire au nom de l’armée, annonce qu’un « conseil de paix » dirige désormais le pays.

22h26 John Kerry espère paix et « continuité » en Turquie

 Depuis Moscou où il est en visite officielle, John Kerry, le secrétaire d’Etat chargé de la diplomatie américaine a déclaré qu’il espérait paix et « continuité » en Turquie.

Il a cependant ajouté, au cours d’une conférence de presse avec son homologue russe Sergueï Lavrov, n’être pas au courant de ces évènements et être encore en train d’essayer de comprendre ce qu’il se passait en Turquie.

Le chef de l’état-major serait pris en otage

 Selon une agence pro-gouvernementale, le chef de l’état-major serait pris en otage par des militaires putschistes dans le QG de l’armée à Ankara.
CNN a, de son côté, annoncé que le président Erdogan serait en sécurité.
Istanbul: tous les vols annulés

Tous les vols ont été annulés vendredi soir à l’aéroport d’Istanbul-Atatürk, a déclaré un pilote joint par Reuters, alors qu’un communiqué annonce la prise du pouvoir par l’armée pour protéger l’ordre démocratique et des droits de l’homme.
La chaîne de télévision NTV a montré les images de chars à l’entrée de l’aéroport.
L’armée turque dit avoir pris le pouvoir

Selon l’agence de presse Reuters, l’armée turque a déclaré dans un communiqué « avoir pris le pouvoir pour le maintien de l’ordre démocratique et les droits de l’homme ».

Dans un communiqué envoyé par email et relayé par les chaînes de télévision turques, l’armée a ajouté que toutes les relations internationales étaient maintenues et que l’état de droit devait rester une priorité.
Le premier ministre turc évoque un coup de force militaire

Un groupe de militaires a tenté de renverser le gouvernement turc et les forces de sécurité ont été appelées pour « faire le nécessaire », a annoncé ce vendredi soir le premier ministre turc Binali Yildirim.
« Certains individus ont entrepris une action illégale sans l’aval de la chaîne de commandement », a déclaré le chef du gouvernement turc sur la chaîne privée NTV.
« Le gouvernement élu par le peuple reste en fonction. Ce gouvernement ne partira que lorsque le peuple lui dira de le faire », a ajouté Binali Yildirim.
Des journalistes de Reuters à Ankara ont entendu des coups de feu dans la capitale et vu des hélicoptères et des avions militaires survoler la ville. Leurs collègues en poste à Istanbul ont également vu des hélicoptères survoler la plus grande ville de Turquie et la chaîne turque NTV a déclaré que les deux ponts sur le Bosphore séparant les rives asiatique et européenne de la métropole avaient été fermés à la circulation automobile.
NTV a également montré les images de chars à l’entrée de l’aéroport d’Istanbul-Atatürk.

Commentaires