Tenue à Rabat des travaux de l’Assemblée générale annuelle de la Coalition...

Tenue à Rabat des travaux de l’Assemblée générale annuelle de la Coalition internationale contre la peine de mort

269
0
PARTAGER

Intervenant en cette occasion, le directeur de la direction des affaires pénales au Ministère de la Justice, Mohamed Abdennabaoui a évoqué les nouvelles dispositions visant à consacrer le droit à la vie, ainsi que les limitations actuelles à l’application de la peine capitale au Maroc.

Le projet de nouvelle constitution consacre dans l’article 20, la recommandation de l’Instance Equité et Réconciliation (IER) relative à la reconnaissance du droit à la vie en tant que droit premier de l’Homme, a-t-il expliqué, notant que le Maroc s’achemine progressivement vers l’abolition de la peine de mort.

De son côté, le coordinateur de la Coalition marocaine contre la peine de mort, Abderrahim Jamaï, a relevé que le droit à la vie constitue le noyau des droits de l’Homme, soulignant que la peine de mort représente une violation de ces droits.

M. Jamaï, qui a évoqué les efforts de la coalition pour la consécration du droit à la vie et l’adhésion du Maroc au deuxième protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, a appelé à l’abrogation de la peine de mort du droit pénal et des dispositions de la loi martiale.

Pour sa part, le président de la Commission internationale contre la peine de mort, Federico Mayor Zaragoza, a mis en exergue le rôle de cet organe en matière de lutte contre la peine de mort, soulignant que le Maroc est considéré comme un pays qui respecte le droit à la vie.

L’Ambassadeur de l’Union européenne au Maroc, Eneko Landaburu, a, de son côté, indiqué que l’abolition de la peine de mort est un impératif pour faire avancer les droits humains fondamentaux, et le droit à la vie en particulier.

Le diplomate a également salué les dispositions contenues dans le projet de nouvelle Constitution, en particulier l’article 20, louant au passage les grands efforts consentis pour faire avancer le dialogue autour de la question de l’abolition de la peine de mort au Maroc.

L’ouverture de cette rencontre, organisée avec le soutien de l’UE, du Conseil national des droits de l’Homme et du Ministère de la justice, s’est déroulée en présence de la Ministre du développement social, de la famille et de la solidarité, Mme Nouzha Skalli et du président du Conseil national des droits de l’Homme, M. Driss El-Yazami.

Fondée à Rome en 2002, la Coalition mondiale contre la peine de mort est un collectif international de 120 Ongs, de barreaux d’avocats, de collectivités locales et de syndicats dont le but est de renforcer la dimension internationale du combat contre la peine capitale.

 

 

 

 

MAP__________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires