PARTAGER
Encore une cellule terroriste se réclamant de « Daech » démantelée et encore une tragédie évitée de justesse si ce n’était l’expertise et l’efficacité des services de sécurité spécialisés qui ont pu intervenir à temps avant que le sang ne coule. La bande était composée de trois hommes déterminés et ayant subi une formation dans la fabrication d’explosifs pour commettre des attentats en faisant le maximum de dégâts aussi bien humains que matériels dans des endroits sensibles.
Les trois membres de la cellule vivaient séparément mais étaient en contact permanent, l’un, le présumé cerveau à Oujda, un second à Casablanca et le troisième à Fez alors que le premier est connu pour avoir un frère en prison pour son appartenance aux groupes terroristes et pour avoir été un combattant dans la région entre la Syrie et l’Irak.
Les trois s’apprêtaient à attaquer des représentations consulaires étrangères, des stations touristiques et des édifices publics à Oujda, Saidia, Fez et Taourirt.
Le royaume l’a échappé belle encore une fois, pour atteindre un chiffre record de démantèlement de cellules prêtes à l’action en l’espace de quelques mois. Les citoyens peuvent dormir tranquilles..

Commentaires