Terrorisme: les Etats-Unis offrent 10 millions de dollars pour la capture du...

Terrorisme: les Etats-Unis offrent 10 millions de dollars pour la capture du Pakistanais Saeed

152
0
PARTAGER

Hafiz Mohammad Saeed, fondateur et leader du Lashkar-e-Taïba (LeT) et qui apparaît régulièrement en public au Pakistan, est désormais l’homme le plus recherché au monde par Washington après le chef égyptien d’Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri (jusqu’à 25 millions de dollars de récompense), avec notamment le chef des talibans afghans mollah Omar (10 millions de dollars également).

 

L’annonce, faite par la sous-secrétaire d’Etat américaine Wendy Sherman lors d’une visite en Inde lundi, a été confirmée sur le site gouvernemental américain Rewards for Justice, où Washington liste les personnalités qu’il recherche et promet des récompenses en échange d’informations pouvant conduire à leur arrestation et inculpation.

Rewards for Justice rappelle que Saeed est « soupçonné d’avoir organisé nombre d’attaques terroristes, dont celle de Bombay en 2008, qui a provoqué la mort de 166 personnes, dont six citoyens américains ».

Le Pakistan, qui avait placé Hafiz Saeed en résidence surveillée un mois après les attentats de Bombay, l’a libéré en 2009, une mesure confirmée l’année suivante par la Cour suprême faute de preuves justifiant sa détention.

Le 27 mars dernier, Hafiz Mohammad Saeed, qui dirige la fondation Jamaat-ud-Dawa (JuD), considérée comme une vitrine du LeT et interdite par les autorités pakistanaises, avait participé à une manifestation demandant au Pakistan de ne pas rouvrir ses routes aux convois de ravitaillement de la force de l’Otan en Afghanistan (Isaf), dirigée par les Etats-Unis.

La JuD, l’une des plus importantes ONG d’aide pakistanaises, connue notamment pour son travail auprès des victimes du grave tremblement de terre de 2005, a toujours nié toute implication dans des actes de terrorisme. Comme le LeT, elle est toutefois listée comme une organisation terroriste par les Etats-Unis.

Washington promet également désormais une récompense de 2 millions de dollars pour Hafiz Abdul Rahman Makki, décrit comme le numéro deux du LeT.

Le gouvernement indien a salué une décision qui reflète selon lui l’engagement de New Delhi et de Washington à juger les coupables des attentats de Bombay.

« Cela envoie un signal fort aux chefs comme aux membres ordinaires du LeT que la communauté internationale reste unie dans son combat contre le terrorisme », a estimé le ministère indien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Les Etats-Unis et l’Inde « sont d’accord sur le fait que toutes les organisations terroristes, dont le LeT, devraient être vaincues et réclament l’éradication des sanctuaires et infrastructures terroristes au Pakistan et en Afghanistan », rappelle-t-il.

L’annonce de cette récompense intervient alors que Washington et Islamabad tentent de renouer des relations fragilisées ces derniers mois par plusieurs incidents, dont le raid américain unilatéral qui a tué le chef d’Al-Qaïda Oussama Ben Laden en mai 2011 dans le nord du Pakistan et une bavure de l’Isaf qui a tué 24 soldats pakistanais en novembre dernier près de la frontière afghane, deux opérations largement dénoncées par Islamabad.

AFP________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires