PARTAGER
Suite au jeu de simulation du tirage au sort qui aura lieu le 1er décembre prochain à Moscou, (LDA) journal marocain spécialisé en sport et plus particulièrement en football a pris la peine d’analyser les chapeaux pour en dégager les adversaires probables des Lions de l’Atlas lors de la phase des poules et voici sa probabilité
Tout d’abord, il faut savoir que la FIFA a décidé de se baser sur le classement FIFA du mois d’octobre pour définir les 4 chapeaux, présentés comme suit:
– chapeau 1: Russie + les 7 qualifiés les mieux classés
– chapeau 2: les 8 suivants
– chapeau 3: du 17eme au 24eme mieux classés
– chapeau 4: les 8 moins biens classés
Comme nous vous l’avions déjà annoncé, le Maroc se trouve dans le chapeau 4, malgré sa formidable remontée en 2017. Il faut savoir aussi que 2 pays d’un même continent ne peuvent se retrouver ensemble sauf 2 équipes européennes.
En analysant les probabilités obtenus par nos fans sur la page facebook de notre site, on constate qu’il y a plus de chance de rencontrer certaines équipes. Pour le Maroc, enlevons donc d’office les 7 équipes du chapeau 4 et les 3 équipes africaines du chapeau 3, voilà déjà 10 adversaires en moins pour le premier tour, laissant donc 22 adversaires potentiels et 3 certains.
Si les 2 premiers chapeaux sortent une équipe européenne, il y aura donc 3 chances sur 5 pour eux de tirer un africain. Dans ce cas de figure, le Maroc affrontera soit le Costa Rica soit l’Iran. D’après les nombreux résultats proposés par les fans qui ont fait la simulation, il semble y avoir de grandes chances que l’Iran soit dans le groupe des Lions de l’Atlas.
Étant donné que les européens ont plus de chance de tomber sur les africains du 3eme pot, il n’est pas à exclure d’hériter du groupe qui sera mené par l’Argentine ou le Brésil.
En conclusion de cette simulation, il sort de la liste non exhaustive des poules proposées, le groupe suivant : Argentine, Mexique, Iran et Maroc
La poule souhaitable pour LDA : Pologne, Pérou, Iran, Maroc
La poule à éviter selon LDA : Brésil, Espagne, Suède, Maroc
Quoiqu’il arrive, on doit croire en notre équipe et la magie de la Coupe du Monde qui rend les exploits possibles dans ce genre d’événements sportifs.
Source : lionsdelatlas.ma

Commentaires