Maison A la une TIRAILLEMENTS AU SEIN DU GOUVERNEMENT

TIRAILLEMENTS AU SEIN DU GOUVERNEMENT

583
0
PARTAGER
Loin de remettre de l’ordre au sein de l’exécutif et de pousser ses membres à se dépasser pour la suite de leur mandat, l’arrivée de nouveaux ministres pour remplacer ceux limogés il y a quatre mois par le roi, n’a fait qu’exacerber les divergences et les problèmes de cohabitation. La plupart des composantes de la majorité conduite par le PJD et son leader, Saad Eddine El Othmani, montre discrètement leur désaccord sur la manière dont a été conduit le gouvernement et sur le profil des nouveaux arrivants nommés à des postes stratégiques, comme celui de la santé.
Le parti le plus ouvertement critique reste celui du ministre de l’agriculture et de la pêche, le RNI d’Aziz Akhanouch qui lorgnait avec insistance ce département ainsi que celui de l’enseignement afin de démontrer ce dont il est capable pour sortir ces deux secteurs de leur agonie. Cette formation affiche de plus en plus ses ambitions pour montrer qu’elle aspire à diriger les affaires du pays après les prochaines élections générales où elle vise à jouer le premier rôle et doubler les islamistes du PJD dont les derniers résultats électoraux laissent à désirer et affaiblissent la position du PJD parmi ses alliés. Il faudra s’attendre dans les prochains mois à l’apparition de cette rivalité RNI-PJD au grand jour et à des dissensions plus marquées sur certains dossiers.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com
Tags : faits divers, actualités marocaines, africaines, news, infos, info, Maroc, Casablanca, Tanger, Rabat, Fés, Marrakech, Agadir, PAM, PJD, RNI, ploitique, Roi Mohamed VI, Saad Eddine El Othmani, gouvernement marocain

Commentaires