Touhami Tahiri-Alaoui signe ses deux ouvrages « Mohammed VI, Le coeur et la...

Touhami Tahiri-Alaoui signe ses deux ouvrages « Mohammed VI, Le coeur et la raison » et « Maroc-Algérie: L’appel de l’avenir »

249
0
PARTAGER

Dans son livre consacré à SM le Roi Mohammed VI, l’auteur aborde à travers  huit chapitres (279 pages) le poids de l’histoire du Maroc, ses constantes, le  règne du Souverain, la question de l’intégrité territoriale, les réformes, la  politique étrangère, les grands chantiers et les atouts du Royaume.

« L’histoire nous enseigne que, chaque fois qu’il a été secoué par un  évènement grave, le Maroc a su de tout temps rebondir, avec opiniâtreté, afin  de reprendre son destin en main », écrit l’auteur dans son avant-propos.

Pour l’écrivain, « le règne de feu SM Hassan II a réalisé l’unification  politique du Royaume, la consolidation de ses institutions et le parachèvement  de son intégrité territoriale ». Et de relever que « son successeur le Roi  Mohammed VI a eu le grand mérite de pérenniser cet héritage ».

« Bien plus, son œuvre, depuis une décennie, montre, si besoin en était, que  le concept d’unité spirituelle des institutions et celui d’intégrité  territoriale doivent se traduire dans le concret », écrit-il.

Touhami Tahiri-Alaoui estime que « la décennie du Roi Mohammed VI a déjà posé  les jalons d’une nouvelle politique, soulignant l’engagement résolu du  Souverain dans l’édification d’un « Maroc démocratique, fidèle à ses racines  mais résolument ouvert sur le monde moderne et sur le partage des valeurs  universelles ».

Dans son second ouvrage « Maroc-Algérie : L’appel de l’avenir » (239 pages),  l’auteur revient sur l’histoire parallèle des deux pays, la fatalité de la  géographie, la coopération et l’intégration algéro-marocaines, la question du  Sahara et les atouts pour une convergence porteuse.

Touhami Tahiri-Alaoui estime que c’est à l’Algérie et au Maroc qu’échoit le  rôle unificateur du Maghreb, car ils sont les seuls à pouvoir donner plus de  cohésion à l’ensemble maghrébin, rappelant l’histoire commune des deux peuples,  qui « se nourrit de la mémoire collective, surtout quand celle-ci s’est forgée  dans la lutte commune ».

« Il faut bien sûr que la volonté de réconciliation ne soit pas unilatérale,  mais partagée, si cela pouvait se réaliser, l’Algérie et le Maroc auraient une  chance d’accéder au club des pays les plus dynamiques dans la voie vers le  développement », écrit l’auteur.

 

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires