TOUJOURS PAS DE LOIS CONTRE LES VIOLENCES A L’EGARD DES FEMMES

TOUJOURS PAS DE LOIS CONTRE LES VIOLENCES A L’EGARD DES FEMMES

181
0
PARTAGER

Cette année, la journée de commémoration de la lutte contre les violences à l’égard des femmes est passée presque inaperçue puisqu’elle coïncidait avec le  jour de la tenue des élections législatives anticipées, le 25 novembre dernier. D’ailleurs les ONG en charge de cette question en ont profité pour appeler les femmes à voter pour les partis dont le programme électoral défend cette cause. Certes, le Maroc a enregistré un retard dans ce domaine à tel point que ces ONG se sont adressées au comité contre la torture de l’ONU lors de sa 47ème session il y a quelques jours. Ce dernier n’a pas tardé à réagir en se déclarant vivement préoccupé par l’absence d’un cadre juridique spécifique et compréhensif visant à prévenir et réprimer pénalement les violences envers les femmes ainsi qu’à protéger les victimes et les témoins de telles violences. « Il exhorte le Maroc à promulguer au plus vite une législation visant la violence à l’égard des femmes et des filles pour ériger en infractions pénales toutes les formes de violence à l’égard des femmes et veiller à ce qu’elles aient immédiatement accès à des moyens de protection « .

Tout est dit,  il ne reste plus qu’à passer aux actes sans plus tarder car le gouvernement précedent n’a pu promulguer cette fameuse loi et ce depuis 2006. Le Maroc a besoin d’une loi spécifique qui  protège nos femmes de toutes les formes de violence, y compris la violence domestique et le viol qui sont considérées comme des formes de torture par la législation internationale.

En 2009, 62,8% des femmes ont été violentées dont 48% ont subi une violence psychique et 55 % sont victimes de violence conjugale selon une étude menée par le HCP, le Haut Commissariat au Plan.

La liste de ces différentes formes de violence est longue et le plus inquiétant reste l’impunité dont jouissent les coupables faute d’un code pénal flou.

Les associations féminines qui bénéficient d’un soutien à l’échelon international promettent de maintenir la pression sur le gouvernement de Monsieur BENKIRANE afin de sortir ce texte de loi.

N’oublions pas l’autre adage arabe qui dit: « Al Jannato tahta a9dam el oummahat ».

 

Jalil Nouri pour Actu-maroc.com __________________________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires