Tourisme: La Turquie, un marché prometteur qui reste encore à conquérir

Tourisme: La Turquie, un marché prometteur qui reste encore à conquérir

130
0
PARTAGER

Par Mohammed Rida Braïm

La participation du Maroc, depuis six ans, au Salon international du tourisme et des voyages de la Méditerranée de l’Est (EMITT), qui se tient actuellement à Istanbul du 10 au 13 février, s’inscrit dans le cadre de cette approche visant à attirer davantage de touristes turcs, qui voyagent de plus en plus à l’étranger, encouragés par l’amélioration de leur niveau de vie.

Le Maroc, ou « Fas » comme aiment à l’appeler les Turcs, commence à se faire une place dans cette société émergente, avide de découvrir d’autres pays et d’autres cultures.

Selon le directeur du pôle Moyen-Orient et Asie de l’Office national marocain du tourisme (ONMT), M. Taibi Khattab, le nombre des touristes turcs qui visitent le Maroc va en augmentant d’année en année pour atteindre en 2010 plus de 18.000 visiteurs.

La Turquie fait partie des nouveaux marchés potentiellement importants dans la vision 2020, a indiqué M. Khattab dans une déclaration à la MAP.

Pour voir ce marché décoller au Maroc, M. Khattab a mis l’accent sur l’importance de la promotion du tourisme d’affaires, la multiplication des vols aériennes et la programmation de plus d’hôtels et de villes par les agences de voyages.

Pour le moment, les turcs visitent en général Casablanca et Marrakech. Il faut leur faire connaître les autres villes et régions du Royaume, a-t-il dit, ajoutant que la détermination du Maroc à participer chaque année à l’EMITT s’inscrit notamment dans ce cadre.

« Nous sommes venus prospecter le marché turc. Nous sommes au début d’un vrai travail sur ce marché avec davantage de communication et de marketing », a indiqué M. Khattab, faisant part de la disposition de l’ONMT à organiser des voyages au Maroc pour les journalistes et les médias turcs, notamment en périodes de festivals et événements culturels importants.

Des efforts importants ont été déployés sur le marché turc, mais il reste encore beaucoup à faire pour améliorer davantage le flux des touristes turcs à destination du Maroc, estiment plusieurs professionnels du secteur, qui ont pris part au 15-ème EMITT, le plus grand et le plus important de la Turquie.

Le marché turc est porteur et recèle des potentialités et des opportunités importantes à saisir, estime Baki Ozkan, le directeur d’une agence de voyage turque, qui travaille exclusivement sur la destination Maroc.

Les 600 à 1.000 touristes qu’il envoie chaque année au Maroc reviennent avec une « très bonne impression » sur le Royaume et sa richesse culturelle, a-t-il confié à la MAP.

« Le Maroc reste le seul pays qui m’a émerveillé et qui m’émerveille toujours », a-t-il dit, avant de préciser qu’il constate, en tant que professionnel, un intérêt grandissant chez les Turcs pour la destination Maroc.

Pour Murat Serim, un fin connaisseur du secteur touristique marocain, les Turcs commencent à connaître le Maroc et un grand pas a été franchi dans ce sens depuis 2006.

Responsable dans deux agences de voyages, une à Istanbul et l’autre à Casablanca, Serim a estimé toutefois qu’il reste encore beaucoup à faire pour que le Royaume s’impose en tant que destination touristique privilégiée des Turcs.

Le Maroc est une destination lointaine pour les Turcs avec environ 5 heures de vol, ce qui se répercute négativement sur le coût du transport et donc sur la compétitivité du Royaume, s’accordent à dire les professionnels, soulignant le rôle important du transporteur national dans l’amélioration du flux des touristes turcs à destination du Royaume.

L’EMITT, qui est à sa 15-ème édition, est le plus grand Salon du tourisme et des voyages en Turquie, offrant un espace de rencontre important pour les tours opérateurs, agences de voyages et entreprises actives dans le domaine du développement touristique en Turquie et dans le monde.

Le Maroc est représenté à cette 15-ème édition de l’EMITT par un stand aménagé par l’ONMT sur 100 m2 à l’entrée principale du hall des expositions.

Un emplacement stratégique qui a permis au stand de recevoir la visite d’un grand nombre de touristes potentiels, professionnels, médias et officiel turcs, dont le ministre de la Culture et du Tourisme, M. Ertugrul Gunay, lors de l’ouverture officielle du Salon.

Aux côtés des comptoirs de l’ONMT et de la Royal Air Maroc (RAM), le Stand du Maroc comprend des espaces réservés aux opérateurs privés et aux agences de voyage marocaines représentés dans cette manifestation professionnelle de renommée internationale.

La plus grande attraction du Stand était sans conteste le célèbre henné marocain. Hiba la « Nakacha » était prise d’assaut toute la journée par les femmes turques, et même certains hommes, qui se bousculaient devant elle pour décrocher un dessein, avant de déguster un verre de thé à la menthe préparé comme il se doit dans la pure tradition marocaine.

Le stand marocain attire chaque année un grand nombre de professionnels et d’opérateurs touristiques turcs et plusieurs visiteurs en quête d’informations sur les conditions d’accueil et de voyage ainsi que sur le potentiel touristique du Royaume.

Le pavillon Maroc avait remporté plusieurs prix lors des éditions précédentes de l’EMITT, dont le prix de « la meilleure animation » en 2010 et le prix du « meilleur stand » en 2009.

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires