PARTAGER

L’Américaine Serena Williams a décroché samedi son sixième titre à Wimbledon, le 21e en Grand Chelem, en dominant en finale l’Espagnole Garbine Muguruza, 20e, en deux sets (6-4, 6-4).

La N. 1 mondiale, n’est plus qu’à une marche du record de titres majeurs de l’Allemande Steffi Graf (22) dans l’ère moderne et peut réaliser le Grand Chelem sur une année calendaire si elle s’impose à l’US Open en septembre.

A 33 ans, la cadette des soeurs Williams disputait sa 25e finale dans un grand tournoi. Elle a donc un taux de réussite hallucinant de 84%.

Samedi, malgré une prestation en dents de scie et une grosse panne de service en fin de deuxième set (8 double fautes au total dans le match, 54% de premières balles), elle a fait une nouvelle fois la différence grâce à sa puissance et son mental hors normes.

Muguruza ne deviendra donc pas la deuxième Espagnole à soulever le « Venus Rosewater Dish » après Conchita Martinez en 1994. Elle pourra se consoler en intégrant pour la première fois le Top 10 lundi (9e).

N.1 mondiale sans interruption depuis février 2013, Serena Williams a décroché quant à elle le 68e titre de sa carrière.

Commentaires