PARTAGER

Pour avoir permis à des Algériens d’obtenir la nationalité marocaine avec des faux papiers, plusieurs responsables sécuritaires ont été arrêtés récemment dans la région de Fès.

Les détails de cette affaire sont rapportés par le journal Assabah, qui affirme qu’un commissaire de police, un auxiliaire d’autorité et un avocat ont été arrêtés par la police pour leur appartenance présumée à un réseau spécialisé dans la falsification de documents servant à l’obtention de la nationalité marocaine. Ainsi, grâce à l’intervention des accusés, il était possible pour des ressortissants de s’installer définitivement au Maroc après avoir obtenu une fausse identité marocaine comprenant un nouveau nom et prénom, date de naissance et bien sûr une résidence.

D’après le journal, c’est un mokeddem en poste à Fès qui mettait tout le monde en relation en fournissant un dossier administratif avec des faux documents en vue d’obtenir une carte d’identité marocaine pour ensuite obtenir un certificat de résidence qu’il avait le pouvoir de signer lui même.

D’autres personnes étaient sollicitées au niveau du commissariat de police en vue d’obtenir la fausse identité marocaine pour ces ressortissants algériens.

En tout, 11 personnes ont été arrêtées par la police, dont quatre ressortissants algériens, un avocat, un commissaire, deux chefs de district de police. Leur comparution devant le tribunal est prévue ce mercredi 27 décembre.

Commentaires