Tramway de Fès: l’interminable saga d’un projet tant convoité

Tramway de Fès: l’interminable saga d’un projet tant convoité

367
0
PARTAGER

A vrai dire, une meilleure qualité de vie urbaine, des déplacements confortables et sûrs ainsi qu’une mise en valeur nocturne de la ville sont aujourd’hui des enjeux de choix à même de favoriser l’ambiance festive de la ville et rendre ses artères et ses places plus conviviales et plus agréables.

Soulevé en 2004 par le conseil communal, le projet du tramway à Fès mérité désormais d’être +dépoussiéré+ pour satisfaire davantage aux besoins de la population en mobilité rapide et en sécurité routière optimale.

Il n’est un secret pour personne que le projet du tramway, un moyen de transport rapide, confortable, fiable et respectueux de l’environnement, continue à tarauder ardemment les esprits des habitants pour ne pas dire des élus uniquement qui ont longuement applaudi ce chantier tant et toujours convoité.

En effet, des réunions sur le sujet se sont enchaînées, à l’époque, de façon très fluide entre les élus locaux et experts de transport européens particulièrement de France et d’Espagne. Sans ambages, il faut dire que l’enthousiasme était général et l’espoir était bien réel.

Et si les villes de Rabat et Casablanca ont vu leurs réseaux s’allonger de plusieurs kilomètres à la faveur de la mise en place des lignes de tramway, la capitale spirituelle, à son tour, caresse toujours le rêve de s’offrir ce mode de transport, écolo, moderne et confortable.

Rapproché par la MAP, le vice-président de la commune urbaine de Fès, Allal Amraoui, a fait savoir que le conseil communal de la ville a entrepris depuis 2004, une réflexion globale pour moderniser et diversifier le transport public de la ville, à travers la mise en place d’un tramway, en tant que mode transport plus écologique et plus agréable, ajoutant que les études techniques de faisabilité sur ce projet, initiées avec l’appui des villes partenaires françaises telle Strasbourg et Montpellier, sont pratiquement terminées

Il a aussi estimé que la ville de Fès peut abriter un tramway et des axes sont déjà identifiés, relevant+qu’après la fin de l’étude technique, viennent aussi l’étude de faisabilité financière, la question de budgétisation et l’examen de l’impact et de la rentabilité du projet+.

M. Amraoui a aussi mis en valeur l’intérêt primordial des différentes formes de transport public et leur complémentarité (taxi, bus, voitures et tram), précisant que le tramway occupe une place de choix, en tant moyen de transport en commun urbain rapide et confortable.

+Le tramway à Fès est un projet extraordinaire auquel on tient tous ici à Fès, mais on attend un petit peu de voir l’expérience de Casablanca et de Rabat pour pouvoir décider du oui ou du non et à quel moment on va lancer ce grand projet+, a tenu à préciser le vice-président de la commune urbaine.

Certes, Il y a peu de temps, la question des déplacements et du transport urbain s’est invitée à maintes reprises au cours des sessions du conseil de la commune urbaine, avant de confier la gestion du transport urbain à une société privée afin de moderniser un secteur moribond et d’offrir à la population un service rapide et insurpassable.

En effet, l’extension urbanistique de la ville du nord au sud, sa croissance démographique galopante, les embouteillages incessants dans plusieurs points de la ville ainsi que la pollution atmosphérique et ses effets négatifs sur la santé, sont autant de variables que de facteurs qui concourent incontestablement à la réflexion et à la concrétisation de ce projet titanic.

Encore le phénomène de l’exploitation illégale des lieux publics dans la ville souvent décriée par les associations locales, est une autre caractéristique peu reluisante dont pâtit la ville mais sous-tend implicitement la mise en valeur urbaine et la concrétisation d’un tel chantier. Dans ce cadre, pas moins de 250 associations nationales soucieuses de l’image urbanistique des villes, réunies récemment à Fès, ont plaidé en faveur de la création d’une coalition nationale de libération du domaine public de l’occupation illégale, mettant en avant les gênes et les désagréments que cause ce phénomène particulièrement pour les piétons, les personnes âgées, les handicapés et les enfants.

Si la mode du tramway urbain au Maroc connaît assurément son âge d’or, il n’en demeure pas moins que ce projet urbain écolo n’a pas encore atteint sa maturité à Fès pour ne pas dire qu’il est mort-né.

Pour quand le tramway? un projet enthousiasmant quoique onéreux, tissera- t-il, sa toile à Fès et sillonnera-t-il ses principales artères au grand jour et au grand bonheur de ses habitants et ses visiteurs? (MAP)

 

 

 

actu-maroc.com _____________________

Commentaires