Transparence et droit d’accès à l’information, piliers de tout projet de modernisation...

Transparence et droit d’accès à l’information, piliers de tout projet de modernisation de la société

299
0
PARTAGER

Intervenant, mercredi, à l’ouverture de la conférence « Garantir le droit d’accès à l’information pour renforcer la bonne gouvernance du secteur de la sécurité », M. Luethold, chef de la division Afrique et Moyen-Orient au sein du DCAF, a souligné qu’une société démocratique doit faciliter l’accès à l’information « même et surtout dans les agences qui se sont spécialisées dans le secret ».

Afin que les citoyens, organisations non-gouvernementales et médias puissent participer au développement des institutions de demain, les institutions d’aujourd’hui doivent s’ouvrir, a-t-il soutenu.

Pour M. Luethold, l’agrandissement de l’espace politique va généralement de pair avec un agrandissement de l’espace d’information, ce qui nécessite dans les sociétés démocratiques, une législation qui protège l’espace d’expression.

A l’ère où les informations sont stockées sous forme électronique, les fuites d’information sont pratiquement déjà programmées, a-t-il ajouté, précisant que Wikileaks et d’autres fuites ont illustré les dégâts que peut créer la diffusion incontrôlée de l’information.

Mieux vaut donc se prémunir contre ce risque avec une fuite en avant, en poursuivant une politique d’information active et ouverte, a-t-il plaidé.

Pour sa part, le président du centre d’études en droits humains et démocratie (CEDHD), M. El Habib Belkouch a indiqué plusieurs initiatives gouvernementales, partisanes et de la société civile ont été entreprises, au cours des dernières années, pour garantir le droit d’accès à l’information.

M. Belkouch a mis l’accent sur l’importance du thème de l’accès à l’information à la lumière du renforcement de la participation politique, de la transparence dans la gestion, de la lutte, chantiers auxquels s’est attelé le Maroc, ces dernières années, à travers la mise en place de mécanismes et de législations.

Il a évoqué, dans ce sens, le conseil de la concurrence, la commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel et le projet de l’administration électronique.

M. Belkouch a également relevé les défis et les problématiques posées par la révolution technologique à travers fuite et diffusion via internet d’informations à caractère sécurité, économique et personnelle.

Il a souligné la nécessité de préserver les droits individuels et collectifs à travers la mise à niveau des législations et des mécanismes de travail afin qu’ils soient au diapason des défis contemporains et des attentes des citoyens.

Cette conférence de deux jours vise notamment à identifier les modalités pratiques pour mettre en œuvre les recommandations de l’Instance Equité et Réconciliation (IER) relatives au droit à l’information.

Prennent part à cette rencontre, organisée par le DCAF et le CEDHD, des experts marocains et étrangers, des représentants de départements ministériels, d’institutions sécuritaires, des médias et de la société civile.

_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires