Transparence financière des clubs, indispensable pour une meilleure relation avec les banques...

Transparence financière des clubs, indispensable pour une meilleure relation avec les banques (Cadre bancaire)

166
0
PARTAGER

« La mise à niveau des clubs, accompagnée d’une transparence financière effective, pourrait déboucher sur la mise en place d’un mécanisme de financement à court terme, a-t-il expliqué lors d’une conférence sur le thème « Banques et clubs, quelle relation au regard de la nouvelle loi du sport ? », organisée dans le cadre du Salon international du sport.

Selon M. Rouissi, une mise à niveau des clubs en terme de gouvernance et une attractivité plus large du public dans les stades grâce à une meilleure qualité des infrastructures sont de nature à assurer une viabilisation renforcée du « business model » des clubs.

A cet égard, il a mis l’accent sur la nécessité d’un nouveau marketing véhiculant une image de convivialité, une professionnalisation pour plus de transparence et de visibilité et une régularité des performances qui pourraient déboucher à terme, pour les clubs les plus dynamiques, sur de nouvelles approches de financement.

M. Rouissi a également évoqué la possibilité de concevoir une offre globale et avantageuse en terme de gestion de compte au profit des clubs qui gèrent différents revenus (billetterie, ventes de joueurs, sponsoring, droits de transmission TV) et charges (masse salariale, frais médicaux et de déplacement, équipements sportifs).

Il a aussi proposé un statut d’entreprise de spectacle sportif vers lequel les clubs marocains peuvent évoluer et qui, dans un contexte de professionnalisme, permettra progressivement d’envisager de nouvelles modalités d’accompagnement bancaire et financier.

Concernant les joueurs, M. Rouissi a indiqué que les banques peuvent intervenir à plusieurs niveaux, dont la gestion de l’épargne, la prévoyance, l’accompagnement des joueurs à l’étranger et le financement des joueurs professionnels.

Vu que les footballeurs constituent une population exposée aux risques d’accidents occasionnant une interruption provisoire ou définitive de l’activité, il convient de leur offrir des solutions adaptées en terme de gestion de l’épargne et de rendement (épargne retraite ) ainsi que des solutions d’assurance et de prévoyance adaptées pour sécuriser les joueurs et leurs familles, a-t-il souligné.

Les joueurs à l’étranger bénéficient généralement de revenus appréciables et opèrent des transferts vers le Maroc tant pour soutenir leurs familles que dans une perspective d’investissement, a observé M. Rouissi, ajoutant qu’une offre bancaire complète en terme de transferts, de gestion patrimoniale et plus généralement de conseil financier pourrait être déployée à leur attention.

Il a également estimé que la formalisation de la relation des joueurs professionnels avec leurs clubs d’appartenance par un contrat de travail et la revalorisation engagée de leur situation matérielle permettront de leur donner accès à des financements personnels pour couvrir leurs besoins.

Cette conférence s’est déroulée en présence de MM. Moncef Belkhayat, ministre de la Jeunesse et des Sport, Ali Fassi Fihri, président de la Fédération royale marocaine de football, Issa Hayatou, président de la Confédération africaine de football et Lassana Palenfo, président de l’Association des Comités nationaux olympiques d’Afrique.

 

_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires