PARTAGER
Les habitants de la ville de Nador ont bien cru que leurs habitations allaient s’effondrer et qu’ils allaient vivre un drame ce matin quand une secousse tellurique d’une magnitude de 4,6 degrés sur l’échelle de Richter les a surpris à l’aube. Finalement et bien qu’ils aient réellement ressenti les secousses, le tremblement n’aura fait, fort heureusement, ni morts, ni blessés, ni dégâts matériels. Un vrai miracle, car avec une telle intensité, ce genre de seisme laisse des traces lors de son passage et cause des dégâts importants. Fort heureusement, ce ne fut pas le cas, mais cela n’a pas empêché les habitants de quitter la ville pour aller trouver refuge ailleurs chez des proches, de peur d’une récidive dans les prochaines heures.
L’épicentre du tremblement a été situé à une centaine de kilomètres au nord de la ville de Nador en pleine mer méditerranée comme cela avait été le cas lors du puissant séisme qui avait fait des morts et détruit une bonne parti de la ville d’Al Hoceima, capitale de la région du Rif, qui comme celle de Nador, se trouve dans une région sismique, une situations qu’elles partagent avec une partie des régions européennes situées au sud de l’Europe comme au Portugal qui avait connu l’un des plus graves tremblements de terre de l’histoire dans cette partie du monde.

Commentaires