PARTAGER

Le candidat républicain Donald Trump a renvoyé son directeur politique national Rick Wiley six semaines après son arrivée à ce poste, rapportent mercredi des sources au sein de son équipe. Dans les coulisses d’un meeting en Californie, Donald Trump a confié à ses équipes et ses partisans que Rick Wiley, embauché le 13 avril dernier, « devrait être viré » pour sa gestion d’une levée de fonds avec le Comité National Républicain. L’accord financier aurait notamment laissé de côté l’Etat du Nevada.

Ce limogeage illustre les luttes intestines qui opposent l’équipe d’origine du candidat, et notamment les fidèles Hope Hicks, attachée de presse, et le manager de la campagne Corey Lewandowski, au groupe de conseillers professionnels qui ont rejoint Trump sur le tard, en vue de rallier le soutien des électeurs plus traditionnels du parti républicain.

Sous la direction du stratège Paul Manafort, recruté fin mars, les nouveaux membres de l’équipe Trump l’ont encouragé à nuancer ses prises de position les plus provocatrices, et notamment son projet d’interdire l’entrée des Etats-Unis aux personnes de confession musulmane. Lors d’une réunion en avril, Manafort a dit au Comité National Républicain que Trump ne faisait que « jouer » un rôle lorsqu’il décrivait son plan d’interdiction du territoire aux musulmans ou la construction d’un mur à la frontière mexicaine. Selon deux sources au fait de leur conversation, ces explications ont valu à Manafort, de sévères réprimandes de la part du candidat républicain.

Commentaires