PARTAGER

Le président américain, Donald Trump, a menacé dimanche de faire usage de la force nucléaire contre la Corée du nord, qui vient de mener son sixième test nucléaire depuis fin 2016, et le plus puissant à ce jour.

« Le président Trump a réaffirmé l’engagement des Etats-Unis à la défense de leurs territoires et leurs alliés en utilisant toutes leurs capacités diplomatiques, conventionnelles et nucléaires », a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué.

Le texte a été rendu public suite à une conversation téléphonique entre M. Trump et le premier ministre japonais, Shinzo Abe, lors duquel les deux leaders ont condamné l’essai nucléaire de Pyongyang, le qualifiant d’acte « déstabilisant » et « provocateur ».

Dans une série de tweets plus tôt dans la journée, M. Trump a dénoncé la Corée du Nord, qu’il a taxée de “nation voyou” avec laquelle une politique “d’apaisement ne fonctionnera pas”.

Son ministre de la Défense, James Mattis a prévenu que toute menace contre les Etats-Unis et ses alliés fera face à une “réponse militaire massive”.

M. Mattis, qui s’exprimait en début d’après-midi devant des journalistes à l’issue d’une réunion de l’équipe de sécurité avec M. Trump, a affirmé que cette réponse sera “efficace et écrasante”.

Par ailleurs, Washington, appuyé par Paris, Londres, Tokyo et Séoul, a demandé une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU pour examiner le dossier nucléaire nord-coréen. La réunion aura lieu lundi matin.

Commentaires