Tunis: 22 morts dont 20 touristes dans l’attaque contre le musée du...

Tunis: 22 morts dont 20 touristes dans l’attaque contre le musée du Bardo

271
0
PARTAGER

L’attaque contre le musée du Bardo, qui s’est déroulée mercredi en début d’après-midi à Tunis, a provoqué la mort de 22 personnes, dont 20 touristes, selon Kamel Jendoubi, ministre tunisien. Il s’agit de la première attaque dirigée contre des étrangers depuis la révolution de 2011.

Un assaut de la police a mis fin à l’attaque par des hommes armés contre le musée du Bardo de Tunis mercredi après-midi. « L’opération est terminée », a annoncé le porte-parole du ministère, Mohamed Ali Aroui, vers 15 heures (GMT), soit environ quatre heures après le début de la crise.

Le Premier ministre tunisien, Habib Essid, a annoncé un bilan de « 19 morts dont 17 touristes de nationalités polonaise, italienne, allemande et espagnole ». Les deux victimes tunisiennes sont un policier et un civil. Deux assaillants ont également étaient tués.

Peu après l’annonce du Premier ministre, un nouveau bilan a été annoncé par Kamel Jendoubi, ministre tunisien des Relations avec les institutions constitutionnelles : 22 morts dont 20 touristes.

Par ailleurs, le ministre de la Santé Saïd Aïdi a indiqué à la presse que 38 personnes avaient été blessées, notamment des ressortissants de France, d’Afrique du Sud, de Pologne, d’Italie et du Japon.

Le Premier ministre a indiqué que les assaillants, vêtus selon lui d’uniformes militaires, avaient ouvert le feu sur les touristes alors que ces derniers descendaient de leurs bus puis les avaient pourchassés à l’intérieur. Il n’a pas évoqué de tentative de prise d’otages. Une centaine de touristes se trouvaient au musée lorsque « deux hommes ou plus, armés de Kalachnikov » l’ont attaqué.

Une employée du musée, visiblement paniquée, a témoigné avoir entendu des « tirs intensifs » « aux alentours de midi. « Mes collègues ont crié : ‘Fuis, fuis, il y a des tirs' », a déclaré Dhouha Belhaj Alaya. « Nous nous sommes échappés par la porte de derrière avec des collègues et des touristes ».

Commentaires