Tunisie: retour au calme dans la ville du Kef, plus de 40...

Tunisie: retour au calme dans la ville du Kef, plus de 40 blessés dimanche

175
0
PARTAGER

« Il y a plus de 40 blessés, dont un homme grièvement brûlé qui a été transféré à l’hôpital de Ben Arous (spécialisé dans les soins aux grands brûlés) à Tunis », a déclaré à l’AFP une source hospitalière jointe à l’hôpital régional du Kef.
« Presque tous les autres blessés ont été admis pour des cas d’asphyxies légères et des difficultés respiratoires. Il y a aussi quelques cas de fractures. Ils ont tous pu quitter l’hôpital dimanche soir », a ajouté cette source. La plupart avaient été blessés lors de l’incendie du siège local de la police par des bandes de jeunes pillards.

 

Lundi matin, la situation était « calme » au Kef, où l’armée est toujours déployée aux carrefours stratégiques de la ville et devant les principaux bâtiments publics, a déclaré à l’AFP Raouf Hadaoui, un syndicaliste joint par téléphone depuis Tunis.

L’activité n’avait toutefois pas repris, les écoles et de nombreux commerces étaient encore fermés vers 10H00 (09H00 GMT). Tout le week-end, cette ville d’environ 50.000 habitants a été secouée par de violents affrontements et la proie de pillards.

L’immeuble de la police avait déjà été en partie incendié samedi par des manifestants qui exigeaient le départ du chef de la police locale, accusé d’abus de pouvoir. Dimanche, le bâtiment a été à nouveau pris pour cible, cette fois par des bandes de jeunes qui se sont ensuite livrés à des pillages à travers la ville, selon des témoins et des sources syndicales.

Les heurts de samedi ont fait deux morts, selon le ministère de l’Intérieur, qui a démenti le bilan de quatre morts donné de sources syndicales.

Les deux jeunes hommes, abattus par le chef local de la police qui a été arrêté dès samedi soir, ont été enterrés dimanche au Kef, selon des témoins.
AFP

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires