Turquie : les sanctions contre la France entrent peu à peu en...

Turquie : les sanctions contre la France entrent peu à peu en vigueur

133
0
PARTAGER

Avec notre correspondant à Istanbul, Jérôme Bastion

La France ne demandera plus l’autorisation de survol ou d’escale en Turquie pour ses avions et navires militaires jusqu’à ce que le sort de la loi pénalisant les génocides soit scellé dans le sens de l’apaisement des relations franco-turques, c’est-à-dire quand ce texte sera censuré par le Conseil constitutionnel. Car à déjà trois reprises ces autorisations ont été refusées à deux navires et un avion, qui ont dû changer leur route et leur programme. C’est ce qu’indique l’ambassadeur de France en Turquie, qui explique donc tirer les conséquences de ce triple refus

La chancellerie s’abstient de préciser les dates de ces refus et la nature des navires et avions impliqués, mais ajoute que le survol du territoire turc par l’avion d’un ministre français a en revanche été autorisé. Il est fort possible donc que le vol détourné soit celui qui ramenait les corps des soldats français tués en Afghanistan le 20 janvier, alors que la visite à Kaboul du ministre de la Défense, Gérard Longuet, le 21 janvier a pu se faire en survolant la Turquie.

La fin des autorisations automatiques pour les escales et survols français avait été décidée après le vote de la loi Boyer à l’Assemblée nationale, alors que l’interdiction de transit visant les responsables politiques de l’hexagone n’a été promise, après le vote du Sénat, que si ce texte entre en vigueur.

rfi.fr_______________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires