PARTAGER

Décidément, les maîtres chanteurs et voyous faisant partie du catalogue de tous ceux qui veulent porter atteinte au Maroc après avoir essayé d’extorquer de l’argent jusqu’au sommet de l’état ont les portes ouvertes dans les médias parisiens.

Avec une complaisance qui ne lui fait guère honneur, la chaîne internationale TV5 dont la seule raison d’être, est le rayonnement de la langue française s’est fourvoyé dans la promotion d’ouvrages autobiographique d’un truand en herbe d’origine marocaine qui a tenté par tous les moyens d’empoisonner les relations entre Paris et Rabat pour s’assurer un poste de conseiller ministériel au Maroc. Sans qualification ni cursus universitaire, cet ancien champion de boxe, n’ayant pu obtenir cette confortable position comme d’autres athlètes mais ayant bénéficié d’un agrément de transport, s’est mis en tête de se faire passer pour un martyr des services du contre-espionnage marocains dont il a accusé le chef de torture.

Pendant une longue période, il a mené ainsi tambour battant une campagne anti-marocaine sur le sol français et a tiré profit de l’hospitalité de ce pays pour obtenir la nationalité de ce pays qui lui a ouvert les bras après son mariage avec une de ses ressortissantes, qui a cru épouser un honnête homme, un vrai militant pour la justice et les droits de l’homme, ce qui n’est pas le cas du triste individu, assoiffé de vengeance et cupide, imbu de ses présumés titres de champion de boxe,. Au point qu’elle vient de quo-signer, naïve qu’elle est, un livre à charge sur le Maroc et ses institutions en inventant toutes sortes d’histoires à dormir debout. Pour finir, ce très mauvais exemple de citoyen marocains s’est présenté sur le plateau de la chaîne de télévision pour y déchirer son passeport et déclarer ne plus être marocain.
Un vrai soulagement pour le Maroc.

Par Jalil Nouri

Commentaires