Twitter prêt à censurer des messages si la loi de certains pays...

Twitter prêt à censurer des messages si la loi de certains pays l’exige

164
0
PARTAGER

Twitter justifie sa décision par le fait que son développement international se déploie dans des pays « qui ont diverses positions sur la liberté d’expression ». Ainsi, cette « diversité » pourrait amener Twitter à empêcher la diffusion d’un message d’un de ses abonnés quand la législation l’exige. « Nous n’avons pas encore utilisé cette capacité, ajoute le site sur son blog, mais si on nous demande de le faire dans un pays spécifique, nous essaierons de contacter l’internaute et nous indiquerons clairement quand son message a été bloqué ».

Censuré certes, mais averti. Doublement même, puis Twitter promet d’afficher tous les détails de ce type d’intervention sur un site indépendant, ChillingEffects.org. « Nous essayons de garder les messages publics le plus possible, et nous serons transparents quand nous ne le pourrons pas », précise encore le site. Twitter rappelle également que les restrictions qu’elle se déclare prête à appliquer existent déjà dans des pays pas particulièrement réputés pour être des dictatures. Ainsi, il est interdit d’émettre des messages pro-nazi en Allemagne comme en France. Quant à la Chine, où Twitter est inaccessible, le président et cofondateur du site Jack Dorsey a estimé que cette situation était « malheureuse et regrettable », lors de son passage à Shangai début janvier…

La situation est d’autant plus frustrante qu’on a prêté aux réseaux sociaux un rôle peut-être exagéré mais réel notamment lors des soulèvements des pays arabes en 2011 et en Iran en 2009. Et les arguments avancés par Twitter n’ont visiblement pas convaincu les internautes qui, jaloux de leur espace de liberté, n’ont pas tardé à réagir en créant sur le site même un compte immédiatement très suivi, appelant à le boycotter ce samedi 28 janvier 2012. Larry, l’oiseau bleu symbole de Twitter ne gazouille plus, il rugit !

Profonde inquiétude

Tout aussi choqué, le magazine Forbes estime quant à lui qu’en prenant cette mesure, Twitter est peut-être en train de « creuser sa propre tombe ». Le journal met en doute entre autres la capacité du logiciel utilisé pour filtrer les tweets à faire la différence entre des termes que la loi d’un pays réprouve et ceux qui sont seulement moqueurs ou ironiques. Dans le doute, il est à craindre, écrit Forbes, que le filtrage arrête les uns et les autres.

Reporters sans frontières a aussi réagi en adressant un courrier au patron de Twitter dans lequel l’ONG dit « sa profonde inquiétude » face à « la nouvelle politique de régulation du réseau social qui permettra de censurer certains tweets selon des critères variables selon les pays ». Nombreux sont ceux en tout cas qui ne sont pas dupes non plus de la décision de Twitter puisque les règles en vigueur sur le réseau social interdisent déjà de faire la promotion d’activités illégales, d’inciter à commettre des violences, de proférer des menaces… En contribuant à la restriction des libertés sur internet et en acceptant de se plier à des règles édictées par exemple par des régimes autoritaires, Twitter prend le risque de perdre son âme.

rfi.fr_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires