PARTAGER

L’aéroport de Rabat-Salé a évité de justesse une catastrophe aérienne au cours de la nuit de dimanche à lundi.

Un grave problème s’est produit en effet, au moment de l’atterrissage d’un appareil d’Air France en provenance de Paris dans lequel se trouvait le numéro 1 du parti de l’USFP, Driss Lachgar. Sans en prévenir les passagers, le commandant de bord à décidé de redécoller brusquement de la piste de l’aéroport après que l’appareil l’ait déjà touché, décision qui a créé comme on peut le deviner, un fort mouvement de panique parmi les passagers qui n’ont reçu aucune explication jusqu’à leur arrivée à l’aéroport Mohammed V de Casablanca vers lequel il avait été détourné sans le savoir.

En guise d’explication, le commandant de bord a précisé que les mauvaises conditions climatiques avaient rendu l’atterrissage risqué à l’aéroport de Rabat-Salé, chose qui a peu convaincu les passagers qui ont du attendre plusieurs heures avant de regagner la capitale à bord d’autocars mis à leur disposition par la compagnie aérienne « Air France » qui s’est tout de même excusée de cet incident, alors que les familles affolées des passagers ont commencé à envisager le pire au moment du détournement de l’avion vers Casablanca, comme un acte terroriste.

Commentaires