Un accord de libre-échange avec le Maroc, « une première pour les relations...

Un accord de libre-échange avec le Maroc, « une première pour les relations du Canada avec les pays africains » (ministre)

111
0
PARTAGER

La question du prochain budget, de l’avantageux régime à faible charge  fiscale du Canada et de l’ambitieux programme de libre-échange du gouvernement  canadien ont été les principaux sujets abordés, à Montréal, devant  la section  québécoise des Manufacturiers et exportateurs du Canada et la Chambre de  Commerce et d’industrie Al Maghreb, indique-t-on auprès du ministère du  Commerce international.

L’économie demeure « la grande priorité » du gouvernement canadien, a indiqué   le ministre dans un communiqué rendu public lundi par son département,  expliquant que « devant la fragilité de la reprise économique, nous allons de  l’avant avec un régime à faible charge fiscale et concentrons nos efforts sur  la création d’emplois pour les Canadiens ».

Le ministre a également mis en exergue « les avantages d’un accord commercial  entre le Canada et l’Union européenne », poursuit le document, soulignant que  « les négociations à cet effet constituent la plus importante initiative du  Canada en matière de commerce depuis la signature (en 1994) de l’ALENA » (accord  de libre-échange: Canada-Mexique-Etats-Unis).  

L’Union européenne est le deuxième partenaire commercial en importance du  Canada, rappelle la même source, estimant qu’ « un accord commercial entre le  Canada et l’Union européenne devrait injecter au moins 12 milliards de dollars  dans l’économie canadienne et accroître les échanges bilatéraux de 20 pc par  année ».

La sixième ronde de négociations entre les deux parties s’est déroulée en  janvier dernier, à Bruxelles, et la prochaine ronde devrait s’ouvrir à Ottawa  en avril prochain.

M. Van Loan faisait partie d’une délégation qui a accompagné le Premier  ministre canadien, Stephen Harper, lors d’une visite récemment au Maroc pour le  lancement officiel des négociations canado-marocaines sur un accord de  libre-échange, rappelle-t-on.

La visite officielle du chef de l’exécutif canadien dans le Royaume a été  aussi couronnée par la signature de deux protocoles d’entente en matière  d’éducation et de formation professionnelle.

« Un accord de libre-échange avec le Maroc serait une première pour les relations du Canada avec les pays africains », a réaffirmé le ministre canadien du Commerce international, Peter Van Loan.

La question du prochain budget, de l’avantageux régime à faible charge  fiscale du Canada et de l’ambitieux programme de libre-échange du gouvernement  canadien ont été les principaux sujets abordés, à Montréal, devant  la section  québécoise des Manufacturiers et exportateurs du Canada et la Chambre de  Commerce et d’industrie Al Maghreb, indique-t-on auprès du ministère du  Commerce international.

L’économie demeure « la grande priorité » du gouvernement canadien, a indiqué   le ministre dans un communiqué rendu public lundi par son département,  expliquant que « devant la fragilité de la reprise économique, nous allons de  l’avant avec un régime à faible charge fiscale et concentrons nos efforts sur  la création d’emplois pour les Canadiens ».

Le ministre a également mis en exergue « les avantages d’un accord commercial  entre le Canada et l’Union européenne », poursuit le document, soulignant que  « les négociations à cet effet constituent la plus importante initiative du  Canada en matière de commerce depuis la signature (en 1994) de l’ALENA » (accord  de libre-échange: Canada-Mexique-Etats-Unis).  

L’Union européenne est le deuxième partenaire commercial en importance du  Canada, rappelle la même source, estimant qu’ « un accord commercial entre le  Canada et l’Union européenne devrait injecter au moins 12 milliards de dollars  dans l’économie canadienne et accroître les échanges bilatéraux de 20 pc par  année ».

La sixième ronde de négociations entre les deux parties s’est déroulée en  janvier dernier, à Bruxelles, et la prochaine ronde devrait s’ouvrir à Ottawa  en avril prochain.

M. Van Loan faisait partie d’une délégation qui a accompagné le Premier  ministre canadien, Stephen Harper, lors d’une visite récemment au Maroc pour le  lancement officiel des négociations canado-marocaines sur un accord de  libre-échange, rappelle-t-on.

La visite officielle du chef de l’exécutif canadien dans le Royaume a été  aussi couronnée par la signature de deux protocoles d’entente en matière  d’éducation et de formation professionnelle.

 

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires