Un agent retraité de la CIA confesse sur son lit de mort...

Un agent retraité de la CIA confesse sur son lit de mort l’assassinat de Marilyn Monroe et de 37 personnes

3482
0
PARTAGER

La nouvelle est tombée hier, le 16 avril, aux USA et elle a secoué et bouleversé l’Amérique. Normand Hodges, un agent retraité de la CIA a confessé sur son lit de mort l’assassinat de Marilyn Monroe et de 36 autres personnes pendant sa carrière.

Marilyn Monroe, née Norma Jeane Mortenson puis Norma Jeane Baker, est décédée à l’âge de 36 ans. Sa carrière fut brève mais intense en devenant une des icônes de l’époque, actrice, chanteuse, mannequin… Elle a remporté le Golden Globe de la meilleure actrice dans une comédie en 1960. Pourtant, sa vie privée est un échec et Hollywood ne la comble pas comme le souhaiterait.

Après une vie tumultueuse mais brève, Marilyn Monroe meurt dans la nuit du 4 au 5 août 1962, et son décès intrigue, les enquêteurs concluent l’affaire en « possible suicide » suite à une overdose de médicaments et somnifères, mais beaucoup n’y croient pas. Sa mort ne sera jamais élucidée, et dès 1962, la thèse de l’homicide est évoquée, incriminant le FBI ou le CIA…

A Norfolk en Virginie, l’agent retraité de la CIA Normand Hodges à présent entre la vie et la mort, a déclaré que lors de sa carrière et dans le cadre de ses fonctions, il aurait assassiné 37 personnes sur les ordres de sa hiérarchie, de 1959 à 1972, incluant parmi ses victimes la célèbre Marilyn Monroe.

Une confession qui fait froid dans le dos. L’agent Normand Hodges a travaillé pendant 41 ans à la CIA et a été entrainé aux arts martiaux et au tir. Ses missions ont souvent été d’abattre des personnes qui représentaient un danger pour les USA, il était un excellent sniper.

La plupart du temps, ses cibles étaient des journalistes activistes, des politiques, des scientifiques, des artistes ou encore des leaders d’opinion qui dérangeaient. Marilyn Monroe aurait été la seule et unique femme qu’on lui ait demandé d’assassiner. Le plus étrange c’est que l’agent ne ressent aucun remord, à l’époque, il exécutait les ordres tout simplement, et Marilyn Monroe était présentée comme dangereuse pour la sécurité de l’Amérique.

Rappelons qu’à l’époque, Marilyn Monroe était proche du président Kennedy mais également de Fidel Castro. Son officier en chef de l’époque, Jimmy Hayworth, a donc demandé à Normand Hodges de se débarrasser de ce problème et de maquiller ce décès en suicide ou en overdose. Il l’a fait pour l’Amérique.

Les aveux troublants de l’agent Normand Hodges sont pris très au sérieux par le FBI qui a aussitôt lancé une enquête afin de découvrir ce qu’il s’est passé cette nuit du 4 au 5 août 1962, dans la chambre de Marilyn Monroe. Mais l’enquête risque d’être compliquée puisque Normand Hodges agissait en toute discrétion sans aucune trace, et que toutes ses missions étaient top secret… Affaire à suivre !

Commentaires