PARTAGER
Ce mercredi verra l’entrée en piste de l’avocat Eric Dupond-Moretti chargé par le roi Mohammed VI de la défense du chanteur Saad Lamjarrad, aux mains de la justice depuis une semaine pour une plainte sur un viol et une agression présumés.
L’arrivée de ce brillant avocat pourrait changer la donne au tribunal de Paris et conduire à une libération immédiate du chanteur, directement après son audition par le juge d’instruction qui réserverait , selon certaines sources concordantes qui suivent l’affaire de près, une heureuse surprise et une issue favorable à laquelle les parents du chanteur et ses fans appellent de tous leurs vœux depuis le début de ses démêlés avec la justice française qui l’ont conduit en prison.
Il est quasiment certains que des tractations sont actuellement en cours avec la supposée victime, une française âgée d’une vingtaine d’années, pour le retrait de sa plainte dans le cadre d’un compromis, contre une compensation financière. Seul le montant demandé par celle-ci est jugé excessif par les représentants du chanteur retarderait le classement de l’affaire sans suite et la libération du chanteur.
L’avocat mandaté par le palais se retrouverait ainsi devant un choix cornélien, soit peser de tout son talent d’orateur pour démonter l’accusation et la vider de sa substance, ou bien veiller à ce que le compromis avec l’auteure de la plainte soit entouré de toutes les garanties juridiques pour que Saad Lamjarrad se sorte de ce guêpier.

Commentaires