Un audit en Chine pour lutter contre la corruption, un exemple à...

Un audit en Chine pour lutter contre la corruption, un exemple à méditer par le gouvernement marocain

342
0
PARTAGER

L’audit, qui doit démarrer cette semaine, devrait lever le voile sur le phénomène de la corruption dans différents secteurs d’activité, estime l’Economic Observer.

La vente de propriétés foncières constitue une source essentielle de revenus pour les autorités locales en Chine. Les terrains sont le plus souvent achetés à des agriculteurs à prix cassés et revendus à des promoteurs immobiliers ou de projets de développement industriel. Les revenus tirés de la vente de propriétés foncières ont atteint un record en 2013 à 4.100 milliards de yuans (664 milliards de dollars).

Au Maroc, nous avons une institution appelée « Instance Centrale de Prévention de la Corruption » qui depuis sa création n’a pas réussi a endiguer le phénomène de la corruption. Devrait-elle envoyer des experts en Chine pour obtenir d’aussi bons résultats pour montrer enfin son utilité ? Car jusqu’à présent les grosses affaires de corruption passent entre les mailles de son filet pour nous donner en guise de bilan de son activité que de toutes petites affaires impliquant des petits agents d’autorité ou d’infirmiers dans les hôpitaux publics.

Actu-maroc.com ________________________________________________________

Commentaires