Un autiste britannique de 19 ans est accusé d’une série d’attaques informatiques

Un autiste britannique de 19 ans est accusé d’une série d’attaques informatiques

324
0
PARTAGER

Cette situation n’est pas sans rappeler celle d’un autre pirate informatique originaire de Grande-Bretagne, Gary McKinnon, qui avait reconnu s’être introduit dans le système informatique de l’armée américaine à la suite des attentats du 11 septembre. Les efforts en vue de l’extrader se sont heurtés aux préoccupations relativement à sa santé mentale. Car tout comme Ryan Cleary, McKinnon a reçu un diagnostic de syndrome d’Asperger – en 2008 dans son cas -, ce qui lui a valu la sympathie du public. Son dossier n’est toujours pas réglé.

Jusqu’à présent, Ryan Cleary a seulement été accusé de crimes informatiques qui ont été perpétrés contre des organisations basées en Grande-Bretagne. Il s’en serait pris à des sites de l’industrie de la musique et, plus récemment, à l’équivalent britannique du FBI , la Serious Organized Crime Agency.

Cependant, un peu plus tôt cette semaine, le juge de district Quentin Purdy a déclaré au suspect que des accusations additionnelles pourraient être portées contre lui. Ses attaques coïncident avec celles ayant été lancées par un groupe malicieux nommé Anonymous et un petit regroupement de pirates informatiques appelé Lulz Security. Or, ces deux organisations ont frappé des cibles américaines. Et les policiers ont annoncé qu’ils ont procédé à l’arrestation du jeune homme de 19 ans avec le concours des autorités américaines.

Le journal britannique The Guardian a en outre rapporté que des représentants du FBI ont interrogé Ryan Cleary en sol britannique. Cette information n’a cependant pas été confirmée par les autorités britanniques et américaines.

Quant à Ryan Cleary, qui n’a pas encore inscrit de plaidoyer, il a obtenu une libération sous caution samedi. Les procureurs s’y sont toutefois opposés, ce qui a obligé le jeune homme à rester derrière les barreaux jusqu’à lundi. Son dossier sera alors examiné de nouveau.

S’il obtient une libération sous caution, le suspect ne pourra quitter la maison sans sa mère. Il lui sera également interdit d’avoir accès à Internet.

Lulz Security, qui se décrit comme un collectif de six pirates informatiques, maintient que Cleary n’a jamais fait partie de leur groupe.

 

__________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires