Un coup dur aux relations algéro-libyennes : fermeture de frontières

Un coup dur aux relations algéro-libyennes : fermeture de frontières

402
0
PARTAGER

Un communiqué devait être adressé avant la soirée aux différentes administrations intervenant sur les frontières telles que l’armée nationale populaire (ANP), la gendarmerie garde-frontières (GGF), la police des frontières et les douanes algériennes pour mettre en exécution cette décision.

Selon des sources diplomatiques à Alger, qui confirme l’information, la fermeture ne concerne que la partie à l’extrême sud de la frontière.

Cette fermeture intervient après l’annonce par le ministère des affaires étrangères, de l’entrée en Algérie de plusieurs membres de la famille d’El kadhafi.
C’est une conséquence inattendue du début de la dégradation des relations entre le gouvernement algérien et le CNT, le conseil national de transition libyen qui s’apprête à demander officiellement à Alger l’extradition des membres de la famille d’El kadhafi qui viennent de trouver refuge sur le sol algérien. Au cours des derniers mois, le même CNT avait accusé l’Algérie d’avoir pris position dans le conflit Libye en accordant une aide en matériel et en en homme aux forces d’El kadhafi. Il faut également souligner que jusqu’à présent l’Algérie n’a pas reconnu officiellement le CNT comme pouvoir légitime à Tripoli.

 

En jetant le froid sur ses relations avec la Libye, l’Algérie fait reculer davantage les espoirs d’un renouveau maghrébin que les observateurs disaient possible après le départ d’El Kadhafi.

actu-maroc.com  ______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires