PARTAGER

La place rouge était vide ..

Deuxième match nul vierge dans ces éliminatoires de la coupe du monde pour l’équipe du Maroc et il faudra attendre la troisième rencontre face au Mali pour voir si les Lions de l’Atlas vont enfin marquer leur premier but dans ce groupe.
Franchement,  on peut légitimement parler de déception car le public marocain s’attendait à une victoire mais il y va loin de la coupe aux lèvres.
Après avoir affronté Sao tome, la Libye , le Cap Vert et une bien pâle équipe du Gabon la bande à Hervé Renard est tombée cette fois sur une formation très solide et homogène dans tous les compartiments de jeu.
On a très vite compris et constaté la différence de classe entre l’équipe du Maroc et celle de Côte d’ivoire et on peut honnêtement s’estimer heureux d’avoir empoché le point du nul car les Ivoiriens se sont créés les plus franches occasions de but et pouvaient remporter logiquement la victoire à Marrakech.
Beaucoup plus que le résultat,  ce qui a déçu chez les Lions de l’atlas c’est cette flagrante incapacité à donner du rythme à cette rencontre, à presser nos adversaires pour les pousser à la faute et surtout une totale impuissance à se créer des occasions de but en posant le jeu et en multipliant les accélérations vers le camp adverse.
On n’a rien vu de tout cela et on peut sérieusement commencer à s’inquiéter pour le reste de la compétition. Même si en même temps , il y a un véritable motif de satisfaction puisque les nôtres n’ont pas encaissé de but lors des deux premières rencontres .
A rappeler que lors des qualifications pour le dernier mondial brésilien de 2014 , l’équipe du Maroc avait également fait deux matchs nuls contre la Côte d’ivoire: deux buts partout à Marrakech et un but pour chaque équipe à Abidjan. Mais cela n’avait malheureusement pas suffi pour se qualifier.
Espérons que l’histoire ne va pas se répéter et que lors des prochaines rencontres les Lions vont pouvoir trouver le chemin des filets et ramener de précieuses victoires.
Pour prétendre jouer nos chances jusqu’au bout il faudra proposer des prestations beaucoup plus solides et consistantes afin de faire mieux que des matchs nuls. D’un autre côté,  toute défaite est désormais interdite sinon ce sera synonyme d’élimination et il faudra dire adieu à la Russie.
La place rouge était vide !

Hafid Fassi Fihri

Commentaires