Un diplomate ne peut être qu’un homme de culture (conférence)

Un diplomate ne peut être qu’un homme de culture (conférence)

178
0
PARTAGER

Ainsi, l’ambassadeur d’Italie au Maroc, M. Pergirgio Cherubini, a estimé  que généralement la diplomatie n’a pas pour mission d’œuvrer à une domination,  à travers la culture, mais de s’appuyer sur celle-ci pour mieux comprendre la  pensée de l’autre, faire connaitre son pays et rectifier les fausses idées à  son égard.   

M. Cherubini a notamment insisté sur le rôle de la culture dans le  renforcement des relations multilatérales entre les pays, estimant que  l’important est de « mettre en avant les valeurs et les convergences entre les  différentes cultures ». 

Pour sa part, le diplomate marocain, M. Tajeddine Baddou, a souligné que  la relation avec l’autre « impose nécessairement de connaitre ses sensibilités  et ses priorités à travers l’écoute et la compréhension ».    

Il a estimé que le respect des spécifiés culturelles de l’autre est  l’une des qualités dont un diplomate se doit de faire preuve, relevant, par  ailleurs, le rôle important que joue la communauté marocaine en Italie dans la  diffusion et le rayonnement de la culture du Maroc.
De son côté, Mme Fatima Layli, professeur universitaire, a rappelé les  mutations profondes qu’a connu le concept de diplomatie avec l’évolution des  relations internationales.

Elle a souligné, à cet égard, l’apparition de nouveaux acteurs  diplomatiques ainsi que l’intervention d’institutions économiques, religieuses,  culturelles et sociales dans la prise de décisions dans le cadre de la  diplomatie parallèle, appelant les intellectuels marocains à jouer « un rôle  important » dans la diffusion de la culture marocaine qui est riche et  diversifiée.

 

MAP_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires