PARTAGER

La Société des Brasseries du Maroc, qui règne en maître dans la production de la bière alcoolisée n’a pas trouvé une autre date pour l’organisation de son premier festival de la bière que celle coïncidant avec l’élection d’un maire islamiste à la tête de la ville de Casablanca retenue pour cet événement inédit dans le royaume sur lequel souffle un vent de moralisation.

Au programme de cette manifestation la tournée des bars à fréquenter selon un itinéraire déterminé de lieux sélectionnés par l’organisateur dans lesquels le client et festivalier recevra un traitement particulier et des cadeaux à l’issue de ses dégustations dont une partie gratuite. Le festival dans sa première édition durera pendant un mois à partir du 8 octobre et est appelé un connaître un franc succès puisqu’il est très médiatisé A moins que l’armée des internautes islamistes militant ou non au sein du PJD qui dirige le gouvernement, n’en décide autrement pour jouer au trouble-fête en menant campagne contre sa tenue sur les réseaux sociaux pour en perturber le déroulement ou tout simplement demander son annulation.

L’organisateur, la Société des Brasseries du Maroc joue gros en prenant cette initiative pourtant normale dans un pays touristique et risque de s’exposer à de vives critiques bien qu’elle soit un gros contribuable employant des milliers de personnes.

Commentaires