PARTAGER

Depuis la pose de la première pierre, le chantier du complexe résidentiel, commercial et touristique « Anfa Place » situé sur la corniche de Casablanca, n’en finit pas de connaître les pires aventures avec les autorités de la ville en raison de la proximité d’une mosquée bâtie et financée  par l’ancien roi d’Arabie Saoudite Abdellah dont la luxueuse demeure est mitoyenne.

Ces derniers mois, alors que la grande enseigne mondiale d’hôtellerie « Four Seasons »  a installé une unité tout juste en face de la mosquée en question, ordre a été donné à son propriétaire de ne pas servir d’alcool au bar en débit d’une promesse d’une licence en bonne et due forme qui sied à ses prestations d’hôtel de luxe appartenant, qui plus est, à une personnalité saoudienne justement, qui a de grandes ambitions en termes d’investissements hôteliers dans le pays comme c’est déjà le cas à Marrakech.

Toutefois, l’établissement de la corniche s’est vu permettre de servir de l’alcool dans  les chambres au moyen des mini-bouteilles, les mignonnettes, mises à la disposition des clients dans les mini-bars. Une vraie hypocrisie qui risque d’obliger l’hôtel à baisser le rideau à cause d’une mesure qui n’a aucun sens et dépourvue de toute logique. La puissance du propriétaire, le Prince Al Waleed, viendra-t-elle à bout de cete incohérence des autorités.

Commentaires