Un joueur iranien renvoyé de son club pour ne pas avoir jeûné

Un joueur iranien renvoyé de son club pour ne pas avoir jeûné

201
0
PARTAGER

 

Dans un communiqué publié sur son site internet, le Steel Azin FC a annoncé qu’il «avait été obligé de mettre à la porte un de ses joueurs, Ali Karimi, parce qu’il s’était montré désobéissant et n’avait pas jeûné pendant le ramadan».

L’ancien joueur du Bayern Munich a même «insulté des cadres de la fédération (iranienne) de football et le responsable du club de Téhéran qui l’ont interrogé sur cet épisode», poursuit le club sur son site www.steelazin.com.

Le limogeage survient après que Ali Karimi eut critiqué sur son site le directeur du Steel Azin FC et ancien responsable des Gardiens de la révolution, Mostafa Ajorlou, et la façon dont il gérait le club.

L’agence officielle Irna cite toutefois une source anonyme selon laquelle le propriétaire du club, Hossein Hedayati, n’était pas au courant de la décision de licenciement et se prononçait contre le départ de Karimi.

Karimi, 31 ans, parfois surnommé «le Maradona asiatique», est le second joueur le plus titré et le troisième meilleur buteur de l’équipe iranienne.

En juin 2009, à l’instar de plusieurs joueurs iraniens, il avait porté un bracelet vert, la couleur du candidat malheureux à la présidentielle en Iran Mir Hossein Moussavi, lors d’un match contre la Corée du Sud à Séoul comptant pour les qualifications au Mondial-2010. Ce geste politique avait été retransmis à la télévision iranienne.

Pendant le ramadan, les croyants doivent s’abstenir de manger, de boire, de fumer et d’avoir des relations sexuelles du lever au coucher du soleil. Ceux qui ne jeûnent pas doivent éviter de boire et manger en public pendant la journée.

Le ramadan, qui commémore la révélation du Coran au prophète Mahomet par l’archange Gabriel, est censé être un mois d’ascèse et de spiritualité.

 

Commentaires