PARTAGER
De plus en plus de voix s’élèvent à travers le pays pour demander que la journée du 7 novembre soit déclarée cette du « Climat » chaque année et considérée comme férié pour servir à la sensibilisation des citoyens sur la problématique des changements climatiques qui ne doit pas s’arrêter , selon elle, à la tenue de cette conférence de la « COP 22″ au Maroc.
Les défenseurs de cette thèse, à laquelle, il est vrai, le gouvernement aurait du réfléchir, espèrent par ailleurs que cette journée fériée du 7 novembre, aurait pu être mise à profit dès cette année pour permettre au plus grand nombre de marocains de se rendre à Marrakech pour porter haut et fort la voix du Maroc et montrer que sa population est consciente des enjeux futurs pour la planète et les futurs générations et qu’elle ne compte pas rester passive face à ce phénomène.
En annonçant que le gouvernement du pays ne comptait pas s’arrêter en si bon chemin après la conférence et que la meilleure illustration en était la décision de décréter une journée du climat annuellement, le Maroc aurait pu frapper un coup médiatique rentable dans les médias du monde entier.

Commentaires