Un journal soudanais se fait l’écho des retraits successifs de la reconnaissance...

Un journal soudanais se fait l’écho des retraits successifs de la reconnaissance de la +rasd+

194
0
PARTAGER

Dans un article intitulé « un front séparatiste, un état fantomatique et sans légitimité internationale », la publication souligne que le processus des retraits de reconnaissance de la pseudo +rasd+ se poursuit à un rythme soutenu.

L’auteur de l’article, Abdelkader Hilal, membre du bureau politique du Parti de l’Union démocratique, cite, à cet égard, les propos du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Taib Fassi Fihri, pour qui « de nombreux pays, dans différents continents, ont revu leurs positions, prises dans un contexte et des circonstances régionales et internationales très particulières et aujourd’hui largement dépassées ».

Pour M. Hilal, le « polisario » a adopté un système d’oppression et de répression envers toutes les personnes vivant dans les camps de Tindouf.

Ce système a pour but de couper les liens au sein de la même famille en isolant chacun de ses membres dans une cellule militaire pour lui faire subir toutes sortes de sévices et d’humiliations, explique-t-il.

Les dirigeants du « polisario » continuent de naviguer à contre courant tout en songeant au séparatisme, indique M. Hilal, affirmant que le mouvement de la « Perestroïka » a donné lieu à un monde unipolaire, faisant ainsi du front du « polisario » un projet en faillite.

Au moment où tous les mouvements politiques ou politico-militaires, semblables au « polisario », ont disparu, le front demeure, selon les observateurs, fidèle à ses théories déficientes, relève l’auteur, indiquant que « nombre de Sahraouis ont revu leurs positions, choisissant de rallier la mère patrie ».

La communauté internationale a reconnu que la proposition marocaine d’autonomie demeure la solution idoine pour le règlement définitif de ce conflit artificiel qui date de plusieurs décennies, note l’auteur de l’article.

Cette proposition permettra aux sahraouis de regagner leur patrie, le Maroc, et de s’impliquer dans le processus de développement économique social, mettant ainsi fin à un conflit qui entrave l’édification de l’Union du Maghreb arabe, conclut l’auteur.

 

MAP________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires