Un Marocain jugé pour le meurtre de son épouse à Bruxelles

Un Marocain jugé pour le meurtre de son épouse à Bruxelles

277
0
PARTAGER

Accusé du meurtre de son ex-femme, Rachid Affar, un Marocain résidant en Belgique, est jugé depuis le début du mois dernier, devant les Assises de Bruxelles. Ce lundi, les experts psychiatres ont dressé son profil au tribunal. « La personnalité de l’accusé est de type ’état limite’, ce qui le prédispose au passage à l’acte », ont-ils déclaré.

« C’est lorsqu’il est confronté à des angoisses d’anéantissement qu’il risque de passer à l’acte plus facilement que quelqu’un d’autre », ont-ils expliqué. « Ce qui devait d’ailleurs probablement être le cas dans les jours qui ont précédé le drame », ont-ils précisé.

Pas de fonctionnement psychotique

« Pour le reste, M. Affar ne présente pas un fonctionnement psychotique. Nous n’avons en tout cas relevé aucun élément dans les entretiens qu’on a eus avec lui qui laissait présager une maladie psychotique », ont-ils encore ajouté.

Le drame remonte au 21 novembre 2011. Ce jour-là, vers 12h, Rachid Affar avait interpellée son ex-femme sur l’avenue du Sippelberg à Molenbeek-Saint-Jean, avant de la poignarder à plusieurs reprises. Farida Balkich, la victime âgée de 40 ans, était décédée sur le coup. Il s’était ensuite rendu immédiatement à la patrouille de police, appelée par des témoins.

Au commissariat, il avoue avoir porté des coups de couteau, mais nie avoir eu l’intention de la tuer. Au cours de l’enquête, il s’avère que le couple était marié depuis mars 2011, période où l’accusé vivait encore au Maroc, contrairement à la victime. Il avait obtenu un visa pour regroupement familial en septembre 2011 ce qui lui permettra d’emménager chez son épouse à Molenbeek-Saint-Jean.

Le 24 octobre 2011, Farida Balkich avait, cependant, porté plainte contre son mari pour mariage blanc. Il a donc été expulsé de sa maison et risquait d’être expulsé vers le Maroc à tout moment.

 

Actu-maroc.com  _____________________

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires