PARTAGER
C’est ce samedi 8 juillet que le club casablancais de football du Wac doit livre un match capital contre son homologue zambien de Zanaco.
Si le Wydad tient à poursuivre sa recherche d’un trophée africain pour le rajouter à ses autres titres déjà glanés lors de précédentes éditions, il devra à tout prix remporter son match devant des gradins de supporteurs archi-combles puisqu’il n’existe plus de billet disponible à 24 heures du coup de sifflet d’une rencontre qui s’annonce excessivement chaude au vu de l’enjeu face à un adversaire coriace qui n’a pas vendu sa peau par avance.
Du coup, la partie s’annonce également difficile pour les responsables de la sécurité de la ville qui ont prévu tous les scénarios possibles dans leur stratégie. Surtout celui du pire, la défaite du Wac, il faut tout prévoir en pareil cas, avec des dizaines de milliers de supporteurs surexcité par la défaite et qui pourraient s’en prendre aux biens d’autrui et des passants ou encore des voitures circulant en grand nombre en fin de semaine.
Dans le cas d’une victoire, c’est au lieu habituel de la corniche que les supporteurs viendront fêter l’exploit, ce qui, dans tous les cas de figure , est synonyme  pour les force de l’ordre, d’une nuit blanche à hauts risques et aux conséquences qui, généralement, ne prêtent pas à beaucoup d’optimisme.   .

Commentaires