Un média du Polisario s’en prend au chef de la diplomatie sénégalaise,...

Un média du Polisario s’en prend au chef de la diplomatie sénégalaise, jugé trop proche du Maroc

709
0
PARTAGER

Alors que se tient le 26ème sommet de l’Union africaine, un média proche du Polisario s’en prend au ministre sénégalais des Affaires étrangères, en le présentant comme un « agent » du Maroc. La manœuvre répond à des intérêts géopolitiques. Elle vise à discréditer un éventuel concurrent de l’Algérien Ratmane Lamamra dans la course à la présidence de la commission africaine.

Le Sénégal est encore une fois dans le viseur d’un site du Polisario. Après l’affaire somme toute banale des trois places qu’auraient offert le Maroc au ministre sénégalais des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, le média en ligne revient avec une autre « révélation », avec toujours le Maroc et le Sénégal dans le collimateur.

Un « document confidentiel », daté du 10 septembre 2014, fait état de « conseils » qu’auraient donné Ndiaye à l’ambassadeur du royaume à Dakar. Le ministre aurait suggéré que l’aide financière que le Maroc s’apprêtait à accorder à l’organisation du Forum sur la Paix et la Sécurité en Afrique (qui s’est tenue en décembre 2014 au Sénégal) soit versé à l’Etat sénégalais et non à un think-tank, Institut Panafricain des Stratégies (Ips), que préside l’ancien chef de la diplomatie Cheikh Tidiane Gadio.

Mankeur Ndiaye explique à l’ambassadeur marocain qu’en agissant de la sorte le royaume marquerait, ainsi, des points en Afrique notamment lorsque « l’Union Africaine [saura] que le Royaume du Maroc annonce l’octroi d’une contribution á l’organisation dudit Forum ». Le ministre a rappelé à son interlocuteur marocain qu’Alger avait émis des réserves à la participation de Rabat au Forum sous prétexte de ne pas être membre de l’UA.

Discréditer la candidature de Ndiaye à la présidence de la Commission africaine

Hier, le ministre sénégalais des Affaires étrangères a catégoriquement démenti les allégations du site pro-Polisario. « Les propos qui me sont prêtés concernant le ministre d’Etat Gadio sont absolument faux et mensongers. Tout au contraire, j’ai travaillé avec le ministre d’Etat Gadio dans l’organisation de la première et de la deuxième édition du Forum international sur la paix et la sécurité en Afrique en parfaite synergie », a martelé Mankeur Ndiaye. « A ce propos, je signale que le Maroc n’a pas contribué financièrement à l’organisation du Forum », a-t-il précisé.

Le ministre  affirme que si par ces «  montages grossiers », les auteurs de ces messages chercheraient à « amoindrir ou d’atténuer le soutien que le Sénégal apporte au Maroc sur la question du Sahara occidental, au moment où le dossier est en examen à l’Union africaine, dans le cadre de son Sommet en cours, c’est également peine perdue ».

Soutien réaffirmé

Fidèle allié du royaume sur la scène continentale, Dakar a toujours défendu la marocanité du Sahara que ce soit sous Léopold Sadar Senghor, Abdou Diouf, Abdoulaye Wade et Macky Sall. Parfois, il arrive que certaines voix brisent cette harmonie comme ce fut le cas en 2007 avec la participation de Jacques Baudin, secrétaire national chargé des relations extérieures au parti socialiste sénégalais, au congrès du Polisario à Tifarity. Mais depuis, tout est rentré dans l’ordre.

Reste donc pour le Front Polisario, la carte des révélations polémiques via le stock de documents confidentiels de Chris Coleman. Les deux documents, sur l’affaire des places au pèlerinage et celui concernant l’ancien chef de la diplomatie sénégalaise, n’ont comme seul objectif que de discréditer toute éventuelle candidature de Mankeur Ndiaye à la présidence de la Commission africaine pour succéder à la sud-africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, et ce en le présentant à la solde du royaume.

Le Sénégal jouit d’une solide réputation auprès du groupe des Etats francophones en Afrique. Une position qui pourrait créer des difficultés aux Algériens qui ambitionnent de prendre les commandes de la plus haute fonction au sein de l’Union africaine.

Places au pèlerinage : Le blog pro-Polisario répond au démenti de l’ambassade du royaume au Sénégal

La polémique sur des places de pèlerinage qu’auraient offert le Maroc à des ressortissants sénégalais continue d’enfler. Une semaine après le démenti de l’ambassadeur du royaume à Dakar, le même site sahraoui proche du Polisario réplique en publiant deux documents confidentiels, qui ne sont pas sans rappeler ceux révélées par Chris Coleman, adressés au ministère des Affaires étrangères dont l’un met sérieusement en question la version de la représentation diplomatique marocaine.

Le 9 septembre 2014, à l’issue d’une réunion avec le chef de la diplomatie sénégalaise, l’ambassadeur du royaume écrit une lettre à Salaheddine Mezouar dans laquelle il l’informait qu’il avait remis le montant de 140.784,00 dirhams, « en mains propres au Ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, M. Mankeur N’diaye pour couvrir les frais de pèlerinage pour trois personnes ».

Source : Yabiladi.com

 

Commentaires