PARTAGER

Plus d’un millier de migrants quittent à pied la gare de Budapest pour rejoindre la frontière autrichienne, à environ 175 km.

Plusieurs centaines de migrants ont quitté vendredi en début d’après-midi la gare principale de Budapest pour tenter de se rendre à pied « en Autriche », après la suspension mardi des liaisons ferroviaires internationales par les autorités hongroises.

Les migrants, qui pour certains étaient bloqués dans la capitale hongroise depuis plusieurs jours, ont indiqué vouloir se rendre à pied jusqu’à la frontière autrichienne, située à environ 175 km, alors que Budapest a multiplié les tentatives de les transférer contre leur gré dans des camps de premier accueil.

Commentaires