PARTAGER

Le contraire aurait été étonnant. Comme lors de l’avènement du règne du défunt roi Hassan 2 et pour bien montrer son attachement et celui du royaume à l’Afrique, démontré avec éclat lors du récent retour du Maroc au sein de l’Union Africaine, le roi Mohammed VI renouera avec cette spécificité que nombre de pays africains ignorent, celui de disposer d’un ministère à part entière chargé des affaires africaines, avec des moyens conséquents pour accomplir sa mission et accompagner la nouvelle dynamique insufflée par le souverain.

Du reste, ce dernier avait souligné dans un discours historique prononcé à partir de Dakar, la capitale sénégalaise, que le nouveau gouvernement devrait s’activer en direction du continent et orienter son action en direction du développement des relations avec les différents pays que le souverain a visité pour présider la signature d’accords importants et grand nombre comme le Maroc ne l’avait jamais réalisé par le passé. Rattaché probablement au ministère des affaires étrangères et travaillant étroitement avec le cabinet royal, ce dernier devrait bénéficier d’une attention toute particulière de la part du souverain.

Commentaires