PARTAGER

Un dispositif de mise à niveau de la formation professionnelle en hôtellerie et tourisme a été présenté, jeudi à Rabat, avec le lancement du « Label Excellence » et du baccalauréat professionnel en tourisme et hôtellerie à partir de septembre 2015.

Présenté lors d’une réunion co-présidée par le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, le Directeur Général de l’OFPPT, Larbi Bencheikh, et le Vice-Président Délégué de la Confédération Nationale du Tourisme (CNT), Fouzi Zemrani, le « Label Excellence » sera octroyé aux établissements de formation hôteliers et touristiques (privés et publics) répondant aux critères de performance et de qualité prédéfinis dans le référentiel d’excellence, développé conjointement par les intervenants publics et privés, indique un communiqué du ministère du Tourisme.

Le déploiement de la procédure de labellisation « Label Excellence » est prévu à partir de septembre 2015, date de dépôt des demandes, précise le communiqué, soulignant que ce label est un atout de distinction et de différenciation pour les établissements qui mettent en œuvre la démarche d’excellence selon des critères objectifs déclinés dans un cahier de charges.

L’octroi du label passe par une première phase d’auto-évaluation de l’établissement candidat, d’un audit sur site pour s’assurer de la conformité avec le référentiel d’excellence et soumission de la demande à la Commission d’octroi du label d’excellence qui attribuera un certificat de labellisation pour une durée de deux ans.

Opportunités de formation

Le deuxième volet de ce dispositif a trait à la mise en œuvre du parcours collégial professionnel en restauration, ainsi que du baccalauréat professionnel en tourisme et hôtellerie, à partir de la rentrée scolaire 2015-2016.

Ainsi, la mise en place du baccalauréat professionnel en tourisme et hôtellerie s’inscrit dans le cadre de la vision globale de la réforme du système de l’Education et de la Formation à travers la diversification des opportunités de formation.

L’objectif est de mieux répondre à l’adéquation des compétences par rapport au marché du travail et d’ améliorer la synergie entre l’enseignement secondaire et le marché du travail.

Expérience pilote

Pour le secteur du Tourisme, il s’agit des filières « Service de restauration » et « Arts cxulinaires » dont les formations seront dispensées dans le cadre d’une expérience pilote pour une durée de trois ans dans les villes de Marrakech et Fès.
Cette formation sera articulée autour des cours d’enseignement général dispensés au sein des lycées et des cours et des travaux pratiques réalisés dans les Instituts de formation touristique et hôtelière relevant du ministère du Tourisme. La formation comportera également des stages pratiques dans les milieux professionnels.

Cette connexion vise à assurer une répartition optimale des volets théoriques et pratiques des enseignements dispensés et représente des passerelles entre l’enseignement général, la formation professionnelle et la vie active.

Commentaires