Un nouveau vaccin efficace à 90%

Un nouveau vaccin efficace à 90%

376
0
PARTAGER

Un nouveau vaccin contre les papillomavirus humains (HPV) serait plus efficace que la version précédente et protégerait contre 90% des cancers du col de l’utérus, révèle une étude publiée mercredi dans une revue américaine.
Ce vaccin, le Gardasil 9, est commercialisé par le laboratoire américain Merck, qui a également réalisé cette étude menée auprès de 14.200 femmes âgées de 16 à 26 ans et publiée dans le New England Journal of Medicine.

Le Gardasil 9 protégerait contre 9 sortes de HPV, parmi lesquels 7 sont responsables de la plupart des cancers du col de l’utérus. Le vaccin sur le marché actuellement, le Gardasil (du même laboratoire), ne protège lui que contre deux d’entre elles.

La mise sur le marché en 2006 de ce dernier avait provoqué une levée de bouclier de certains parents, pédiatres et élus aux Etats-Unis. Ils estimaient que la vaccination des adolescentes pourrait encourager des activités sexuelles précoces ou risquées, et des Etats se sont opposés à une vaccination obligatoire.

«Gardasil 9 présente le potentiel d’amener la protection générale contre le cancer du col de l’utérus de 70 à 90%, éliminant presque ce cancer chez les femmes vaccinées», indique Jack Cuzick de la Queen Mary University de Londres, l’un des auteurs de l’étude.

Dans l’étude publiée mercredi, les chercheurs estiment qu’une femme non infectée qui reçoit du Gardasil 9 a «97% de chances de prévenir le cancer utérin et vaginal ainsi que les verrues génitales provoquées par certaines souches des HPV 31, 33, 45, 52 et 58».

Il s’agit d’une découverte «importante» poursuit Jack Cuzick, qui ajoute que la vaccination, si elle veut être efficace, doit avoir lieu avant que les filles ou les femmes ne soient sexuellement actives.
«Nous devons concentrer nos efforts sur les filles de 12-13 ans, comme cela se fait au Royaume-Uni, même si le vaccin doit également être disponible pour les femmes de 25 à 45 ans dans le cadre de dépistages», affirme Jack Cuzick.

Le Gardasil 9 a été approuvé en décembre 2014 par l’agence américaine des médicaments pour une vaccination féminine de 9 à 26 ans et masculine de 9 à 15 ans.

Près d’un quart des jeunes filles aux Etats-Unis âgées de 14 à 19 ans et 45% de celles de 20 à 24 ans sont porteuses de HPV. Malgré cela, le taux de vaccination reste faible avec seulement 38% des jeunes filles de 13 à 17 ans ayant reçu en 2013 les trois doses recommandées du vaccin.

Commentaires