PARTAGER
Après l’épisode de la « Karrata » qui a valu à l’ancien ministre de la jeunesse et des sports , Mohammed Ouzzine, son poste pour avoir tourné son pays en ridicule à travers le monde lors d’une compétition internationale, mondialement suivie à la télévision, nous voici encore une fois l’objet de la risée de tous sur les réseaux sociaux et la presse comme un pays qui ne manque pas de génie. Et que celui qui nous traitera d’arriérés lève le doigt, il  regrettera son jugement pour longtemps.
La scène se passe dans un club de tennis de Casablanca qui accueillait ce week-end un tournoi international de tennis. La pluie abondante s’est invitée dans le jeu au moment d’une partie opposant deux joueurs, un belge et un français et qui a été momentanément arrêtée. Pour accélérer la reprise de la partie, les organisateurs ont troué un système ingénieux pour faire sécher le court de tennis, non pas avec la fameuse « Kerrata », mais en mettant plutôt le feu aux abords de la surface de jeu, pour la faire sécher en utilisant des bidons d’essence qui ont effrayé public et joueurs et fait déserter les gradins.
Remarquez qu’il fallait y penser et que l’actuel ministre de la jeunesse et des sports ne sera pas mis sur la touche, puisque de toutes les manières il est partant, comme tout le reste du gouvernement.

Commentaires