PARTAGER
Jeudi, la police de Wichita, au Kansas (Etats-Unis), a reçu l’appel d’un homme expliquant qu’il venait d’abattre son père et qu’il tenait sa mère et un autre membre de sa famille en otages.

Il a également déclaré qu’il avait versé de l’essence dans la maison et qu’il comptait tout brûler.

Les policiers se sont alors rendus à l’adresse donnée par l’homme au téléphone et ont sonné à la porte d’entrée. Lorsque le résident a ouvert la porte, les agents lui ont ordonné de lever les mains et de se déplacer lentement.

L’homme, qui ne comprenait pas ce qui se passait, aurait bougé sa main près de sa ceinture et, pensant que l’individu allait sortir une arme, un policier l’a abattu.

Andrew Finch (gauche), 28 ans, a succombé à ses blessures à l’hôpital. L’enquête a révélé que ce dernier n’avait jamais appelé la police et qu’il avait été victime de swatting.

Le swatting est un canular téléphonique consistant à dénoncer des faux crimes pour créer des interventions policières, tout en restant anonyme. Andrew Finch, papa de 2 enfants, n’est donc mort pour rien. Il n’avait en fait jamais appelé la police.

L’auteur du swatting a été identifié : il s’agit de Tyler Barriss (droite). Ce jeune homme, âgé de 25 ans, a été interpellé vendredi à son domicile de Los Angeles, en Californie.

«L’individu qui a passé ce coup de téléphone a pris la vie de mon neveu, un père de deux enfants. Que ressent-on quand on est un meurtrier ? Je ne comprends pas les gens qui font cela» a déclaré la tante de la victime.
En savoir plus sur https://www.faitsdivers.org/26770-Un-pere-de-famille-abattu-par-erreur-par-la-police-a-cause-d-un-canular-telephonique.html#Yk83USFfvRXkyURT.99

Commentaires