PARTAGER
C’est une affaire intrigante à plus d’un titre que vient de juger un tribunal de Casablanca en condamnant un pilote stagiaire de la compagnie aérienne nationale à une légère peine de quatre mois de prison, soit la durée déjà passée en prison à la grande déception de sa victime, une hôtesse de l’air qui ne comprend toujours pas une telle clémence de la part du juge alors que toute sa vie a été chamboulée après sa mésaventure. La jeune femme a été prise au piège de son collègue pilote qui, d’après ses déclarations, voulait se venger d’elle après qu’elle ait décidé d’aller travailler dans un pays du Golfe en l’obligeant sous la menace à se déshabiller nue devant sa caméra pour faire diffuser ensuite le film à large échelle sur les réseaux sociaux. il avait pris le soin également de lui faire avouer au cours de l’enregistrement qu’elle était une prostituée.
Ce n’est pas tout, car il avait  procédé à un chantage et avait demandé également de lui verser de l’argent pour ne pas diffuser le film. Il s’est avéré également que l’individu avait filmé d’autres filles, toutes des hôtesses avec qui il entretenait des relations sans qu’elles aient déposé plainte contre lui. L’homme trouvait apparemment un malin plaisir à ce jeu ignoble.
Ayant jugé la peine insuffisante pour un tel délit; l’avocate de la victime a décidé de faire appel en s’étonnant que le juge n’ait pas retenu les accusations de séquestration et de violence ainsi que celle du chantage, ce qui a choqué encore plus l’hôtesse qui a perdu son emploi et n’ose plus se montrer en public, restant terrée chez elle.

Commentaires