PARTAGER

Un policier de la brigade mobile des motards relevant de l’arrondissement de police Hay Hassani à Casablanca, a dû faire usage dimanche de son arme de service, pour arrêter sept individus dont deux filles, touchant mortellement l’une d’entre elles après avoir surpris les mis en cause en flagrant délit de vol d’une voiture avec violence et sous la menace d’une arme blanche, indique la Direction Générale de la sûreté nationale.

La fille suspectée d’agression aux sabres contre le policier, est décédée lors de son transfert à l’hôpital, précise la DGSN dans un communiqué.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le policier a répondu à l’appel au secours d’un citoyen dont la voiture a été volée avec violence par les malfrats qui étaient en état d’ébriété avancé, et qui ont violemment résisté en brandissant des sabres au moment où il est intervenu pour les neutraliser, ce qui l’a contraint à tirer des coups de sommation à trois reprises, alors que la quatrième balle a atteint une des mis en cause qui est décédée lors de son transfert à l’hôpital, ajoute la même source.

Les services de la police judiciaire ont ouvert une enquête à ce sujet sous la supervision du parquet général compétent, indique la même source, ajoutant que la personne qui a été victime du vol de voiture a été entendue ainsi que plusieurs témoins de ce vol avec violence, alors que la personne décédée a été transférée à la morgue pour autopsie.

Les investigations se poursuivent pour arrêter les autres mis en cause pour leur participation à ce vol avec violence et pour tentative d’agression d’un fonctionnaire de police, qui est intervenu pour l’application de la loi et la protection de la sécurité et les biens des citoyens.

 

Commentaires