PARTAGER

Il faudra bien commencer à envisager le retour massif de marocains résidant aux Pays-Bas, une terre qui ne leur sera plus accueillante comme par le passé, si dans deux mois, un certain Geert Wilders, l’incarnation de l’extrême droite la plus exécrable et la plus raciste, voit sa formation remporter les élections législatives que les marocains attendent la peur au ventre.

Ce politicien qui donne la nausée en entendant ses discours, n’a qu’une seule obsession, les marocains et son programme reste d’une simplicité déconcertante et se résume en deux points : renvoyer tous les marocains de son pays et fermer toutes les mosquées qui s’y trouvent. Déjà condamné pour ses propos outranciers qu’il n’hésite pas à tenir devant le parlement européen dont il est député, Geert Wilders est à l’image de tous les leaders européens populistes de l’éxtrême droite en Europe mais en plus cynique et plus coriace avec une détermination sans égal puisque l’on peut compter sur lui et sa formation pour passer à l’acte s’ils sont appelés à gouverner, ce qui donne des cauchemars à la communauté marocaine, parmi les plus importantes de ce pays mais qui sera la première à faire les frais de cette arrivée fracassante des xénophobes aux affaires. Dès le début de la campagne électorale ce week-end; Geert Wilders a sonné la charge.

Commentaires