PARTAGER

Les services de la police judiciaire de Meknès ont arrêté, lundi 6 juillet, le président d’une commune rurale accusé de corruption.

Une plainte pour extorsion, déposée par un promoteur marocain résident à l’étranger, a conduit à l’arrestation d’un président de commune rurale. Ce dernier exerçait un chantage au promoteur, lié avec la commune par un contrat public, afin de faciliter les procédures d’exécution du marché. Prévenus, les services de police, sur ordre du parquet, ont tendu un piège à l’élu corrompu et ont pu l’arrêter en flagrant délit en possession de la somme réclamée.

Source : LE360

Commentaires