Un quotidien montréalais consacre un spécial de six pages au Maroc

Un quotidien montréalais consacre un spécial de six pages au Maroc

140
0
PARTAGER

Dans son édition du week-end, le journal publie des entretiens et des témoignages de plusieurs personnalités portant sur des domaines aussi divers que la politique, la culture, le tourisme, l’économie, les infrastructures, les relations bilatérales ainsi que les grands chantiers de développement et des droits de l’Homme.

La publication présente également l’histoire et la tradition culturelle millénaire du Maroc, ses institutions et ses liens séculaires avec son environnement.

Sous le titre « Un moment important dans les relations du Québec et du Canada avec le Royaume du Maroc », le quotidien publie un entretien avec l’ambassadeur du Maroc au Canada, Nouzha Chekrouni dans lequel la diplomate aborde les « relations particulières » entre les deux parties, la culture en tant que facteur de rapprochement et d’intégration, et l’ouverture prochaine de la Maison du Maroc à Montréal.

Après avoir souligné que le Royaume du Maroc a développé, au fil des ans, « une relation particulière avec le Canada », Mme Chekrouni a affirmé que « l’ouverture des Maisons du Maroc dans différents endroits du monde où s’est installée une importante communauté marocaine est une réalisation très importante pour le Royaume du Maroc ».

« C’est parti d’une stratégie gouvernementale qui fait de la culture un levier de rapprochement, de dialogue entre les communautés marocaines installées à l’étranger et l’autorité marocaine. Ce sera une forme de trait d’union », explique-t-elle, ajoutant que les autorités marocaines se sentent très concernées par la question de l’immigration.

« Nous voulons faire en sorte que l’immigration soit réussie. La culture est une façon d’y arriver, puisqu’elle permet de mieux connaître l’autre. Cet espace marocain ne sera d’ailleurs pas un ghetto, mais un espace d’ouverture », a-t-elle fait savoir.

Pour ce qui est de l’ouverture prochaine du Centre culturel marocain à Montréal, Mme Chekrouni a indiqué que « ce sera un moment important dans les relations du Québec et du Canada avec le Royaume du Maroc ».

« Qui dit culture dit ouverture » a insisté, pour sa part, Mme Souriya Otmani, Consule générale du Maroc à Montréal, précisant que « la Maison du Maroc sera un lieu d’ouverture et d’interactions entre le Maroc, la communauté marocaine installée ici et le milieu socio-culturel québécois ».

« Ce n’est pas un centre communautaire, mais un centre culturel. Parce que qui dit culture dit ouverture, dit aller au-devant de l’autre, dit échange, dit montrer à l’autre ce qu’on a de meilleur », a-t-elle expliqué, ajoutant que « l’objectif, c’est de s’ouvrir sur les autres, d’échanger et d’organiser des activités communes ».

« Nous nous adressons aussi aux jeunes générations marocaines qui ont immigré au Canada en bas âge, ou encore qui sont nées ici (…) Nous souhaitons qu’ils ne perdent pas contact avec leur pays d’origine », a poursuivi Mme Otmani.

Le journal publie aussi une interview avec le ministre délégué chargé de la communauté marocaine résidant à l’étranger, Mohammed Ameur, dans laquelle il a fait le point sur l’évolution de la diaspora marocaine et sur les mesures prises au profit de cette communauté.

Après avoir rappelé que la communauté marocaine résidant à l’étranger a énormément évolué au cours des dix ou quinze dernières années, le ministre a souligné que cette communauté, dont le nombre a plus que doublé, atteignant actuellement près de cinq millions de personnes, « joue plusieurs rôles très importants pour le Maroc, dont la défense de ses causes et intérêts à l’étranger, la contribution à son rayonnement, la participation à la création de la richesse nationale, au développement territorial, au maintien de la cohésion sociale, à la lutte solidaire contre la précarité et la pauvreté ».

Pour M. Ameur, « la priorité donnée à l’axe culturel tend à souligner la question de l’identité marocaine dans ses dimensions linguistique et culturelle chez les expatriés, et plus particulièrement la nouvelle génération. Des actions sont amorcées, ayant pour fondement l’idée que la culture constitue un élément stabilisateur de cette génération ».

Evoquant la création de centres culturels dans les pays d’accueil, le ministre a expliqué qu’après les multiples contacts avec la communauté marocaine à travers le monde, « nous avons constaté qu’il était urgent d’agir pour répondre aux besoins culturels de cette communauté, dont il fallait maintenir et consolider les liens d’attachement au Maroc, notamment chez la deuxième, la troisième et bientôt la quatrième générations ».

« Les centres culturels, qui ont pour objectifs essentiels de contrecarrer la dilution des liens de la communauté marocaine avec la Mère patrie à moyen terme et de prévenir les risques de rupture consécutifs à l’éloignement du pays, devront faire connaître et apprécier la culture et la civilisation marocaines dans le pays d’accueil, permettre aux enfants de cette communauté d’apprendre la langue de leurs ancêtres, confirmer l’esprit et les principes d’ouverture et de tolérance qui sont les leurs face aux menaces d’exclusion et de ghettoïsation qui les guettent, etc. », a-t-il dit.

Et d’expliquer que « au-delà des Marocains expatriés, les centres culturels s’adresseront également aux citoyens des pays d’accueil et aux autres communautés y résidant, contribuant ainsi à une plus grande compréhension mutuelle entre les civilisations, à un échange et à un enrichissement interculturels plus soutenus et, en corollaire, à un plus grand rayonnement culturel de notre pays à travers le monde ».

« Un centre est déjà opérationnel, celui de Bruxelles, qui a entamé ses premières activités en avril 2009. Un autre à Tripoli est prêt mais non encore opérationnel en raison des événements que connaît la Libye », a indiqué le ministre, faisant état de l’ouverture prochainement de la Maison du Maroc à Montréal

MAP__________________________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires